Recherche

France : un journaliste compare le voile aux uniformes des nazis (vidéo)

© Copyright : DR

19 octobre 2019 - 06h20 - Monde

Alors que la séquence du dérapage sur l’islam de l’émission, "Le Grand soir", lundi dernier, continue de nourrir les polémiques, un autre journaliste de LCI a comparé le voile aux "uniformes SS". Il n’en fallait pas plus pour que la Direction de la Télévision lève le ton pour tenter de discipliner ses journalistes.

Les journalistes de LCI se doivent désormais de maîtriser l’antenne en évitant les sujets à polémique. Ainsi en a décidé la Direction. En effet, par un communiqué interne en date du mercredi 16 octobre, Valérie Nataf, Directrice de LCI, a mis les journalistes en garde contre les "dérapages", rapporte Le nouvel observateur.

Même s’il ne l’évoque pas ouvertement, le communiqué de la Directrice fait implicitement allusion aux séquences diffusées récemment, qui ont nourri la polémique autour du voile, un sujet sensible et très présent dans l’actualité politique et médiatique française, depuis quelques semaines.

C’est d’abord Eric Zemmour qui, dans un discours "particulièrement violent", prononcé à l’occasion de la Convention de la Droite, diffusée en direct par LCI le 28 septembre dernier, avait déclenché une polémique en s’en prenant à l’islam et aux musulmans.

Le 14 octobre, Yves Thréard, Directeur adjoint de la Rédaction du Figaro, qui était invité de l’émission "Grand Soir", pour un débat portant sur le voile, s’en est violemment pris à l’islam : "Moi, je déteste la religion musulmane, j’ai le droit de le dire", sans être repris par le journaliste Julien Arnaud, médiateur du débat.

Le dernier en date qui a indigné des milliers d’internautes a pour nom Olivier Galzi, présentateur de l’émission "9 heures Galzi". Lors d’un débat portant sur l’interdiction du voile et sa nature politique, le journaliste a comparé le voile à un uniforme SS, après avoir rappelé des propos du Président Emmanuel Macron.

Dans son communiqué interne, la Directrice de la Rédaction de la chaîne a mis les journalistes face à leurs responsabilités, affirmant qu’ils ne devaient "tolérer, ni laisser sans contradiction, aucun propos ni aucune attitude qui serait assimilé à un “dérapage”.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact