Fuite de capitaux : l’Etat accuse les Marocains du monde

15 novembre 2013 - 12h37 - Economie - Ecrit par : J.L

Quatre milliards de dollars sont transférés illégalement du Maroc chaque année vers des pays étrangers, d’après des données de la Banque mondiale citées mercredi au Parlement par Driss El Azami El Idrissi, ministre délégué chargé du Budget.

Toutefois, il est difficile d’évaluer la valeur exacte des sommes d’argent quittant illicitement le Maroc, précise El Azami, ajoutant que les auteurs de ces transferts illégaux sont pour la plupart des importateurs ou des exportateurs.

Ces hommes d’affaires réussissent souvent à transférer d’importantes sommes d’argent à l’étranger, soit en réduisant la valeur des exportations ou celle des importations, explique le ministre.

Certains Marocains du monde procèdent même à des échanges d’argent entre leurs pays d’accueil et le Maroc avec des Marocains résidant au Royaume, ajoute El Azami.

D’après Driss El Azami, l’Etat tente de combattre ce type de transferts d’argent en contrôlant les importateurs et exportateurs opérant au Maroc, mais aussi en trouvant les comptes en banque ouverts par des Marocains à l’étranger et demander à leurs détenteurs de les fermer définitivement et de rapatrier l’argent.

Rien qu’en 2012, 134 milliards de DH auraient été détournés illégalement à l’étranger. L’évasion fiscale serait à l’origine de 60 à 65% des fuites de capitaux marocains vers l’étranger, selon Global Finance Integrity (GFI).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transferts des MRE - Banque mondiale - Capitaux - Idriss Azami Al Idrissi

Ces articles devraient vous intéresser :

Transferts des MRE : plus de 109 milliards de dirhams en 2022

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) vers le Maroc ont connu une progression annuelle moyenne de 6 % au cours des dernières années, atteignant un record de plus de 109 milliards de dirhams en 2022 contre 93,6 milliards en...

Tranferts records des Marocains du monde

Malgré une conjoncture économique difficile liée à la tension russo-ukrainienne, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient augmenter de 12,9% cette année pour dépasser les 105 milliards de dirhams, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

L’économie marocaine dopée par les MRE

Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les migrations et le développement indique que 20 % des transferts d’argent de la région MENA proviennent des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Les Marocains de France ont transféré 5,4 milliards de DH au Maroc

En 2022, le Maroc a enregistré un pic historique dans les recettes issues des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), atteignant 110,7 milliards de DH, soit une progression de 16 % par rapport à 2019, d’après le dernier rapport de...

Les transferts des MRE se maintiennent en hausse

Les transferts effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont augmenté de 28,6 % par rapport à février 2022. C’est ce que précisent les indicateurs mensuels des échanges extérieurs de l’Office des changes.

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.