Gazoduc Maroc – Nigeria : quel est l’état d’avancement du projet ?

3 juillet 2022 - 07h00 - Ecrit par : A.T

Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), s’est récemment prononcée sur l’état d’avancement du projet gazoduc Maroc – Nigeria, affirmant que les études avancent dans de « très bonnes conditions. »

À l’heure où l’Europe tourne son regard vers l’Afrique pour se libérer de sa dépendance au gaz russe, le projet gazoduc Maroc – Nigeria se révèle comme l’une des alternatives à son approvisionnement. Un appel au financement européen a été récemment lancé par le président nigérian Muhammadu Buhari.

Mais où en est-on précisément dans le projet ? S’exprimant vendredi, lors d’une table-ronde sur le projet de ce gazoduc, dans le cadre de la 33ᵉ session extraordinaire du Crans Montana Forum Africa, Amina Benkhadra a livré des détails sur le niveau d’avancement du pipeline.

L’ONYHM et la NNPC travaillent en « synergie totale », a-t-elle assuré, mettant l’accent sur les étapes franchies par le projet depuis son lancement. « L’étude de faisabilité a été achevée en 2018 et nous avons décidé de passer à l’étude FEED (Front-End Engineering design) principale en deux étapes : La pré-FEED et la main FEED.

A lire : Le gazoduc Nigeria-Maroc, l’alternative pour l’Europe pour s’approvisionner en gaz ?

La Pré-FEED a été achevée en 2019 et elle a permis d’assurer les grands éléments de la rentabilité du projet, et nous sommes depuis le mois de mai 2021 sur l’étude d’ingénierie détaillée, qui permet de préparer tous les dossiers et tous les aspects techniques, mais aussi managériaux, financiers, légaux et commerciaux pour aller à la décision finale d’investissement », a-t-elle détaillé.

« L’étude suit son cours dans de très bonnes conditions et nous espérons être au rendez-vous de ce projet hautement stratégique et très important pour l’intégration économique et sociale de notre continent », a souligné la directrice générale de l’ONHYM. « Projet intégrateur, ce méga projet est de nature à être soutenu par les institutions financières et les parties prenantes, multilatérales et bilatérales », a-t-elle conclu.

Tags : Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym) - Gazoduc Maroc - Nigeria - Amina Benkhadra

Aller plus loin

L’Algérie accélère la mise en place du gazoduc avec le Nigeria

Le processus de réalisation du gazoduc transsaharien Algérie-Niger-Nigeria se poursuit. Jeudi dernier, les trois parties ont signé un mémorandum d’entente pour le démarrage de la...

Gazoduc Nigeria - Maroc : lancement d’une étude de faisabilité

La société d’ingénierie australienne Worley a annoncé avoir été choisie pour réaliser une première étude de faisabilité du projet de pipeline qui doit relier le Nigeria au...

Gazoduc Maroc-Nigeria : la décision finale du Nigeria attendue en 2023

L’année 2023 sera décisive pour le gazoduc Maroc-Nigeria, selon les propos de Mele Kyari, le PDG de la compagnie pétrolière nationale nigériane. Il s’agit d’un projet d’envergure...

Où en est le projet de gazoduc Maroc-Nigeria ?

Le projet de gazoduc Maroc-Nigeria avance. En attendant la décision finale d’Abuja attendue en 2023, le comité technique a organisé cette semaine une série de réunions à...

Nous vous recommandons

Placé en détention, Hassan Tazi visé par une nouvelle plainte ?

L’une des patientes d’El Hassan Tazi, célèbre chirurgien esthétique casablancais Hassan Tazi, en détention provisoire à la prison d’Oukacha pour notamment traite d’êtres humains et abus de faiblesse, a l’intention de déposer une plainte auprès des...

Une Colombienne perd ses écouteurs en Espagne et les retrouve au Maroc

Une Colombienne en vacances en Espagne s’est fait voler ses écouteurs qui ont été retrouvés plus tard au Maroc. Cette anecdote qu’elle a racontée sur Twitter, est devenue virale.

Le PP demande une réponse ferme du gouvernement aux « attaques » du Maroc

Le Parti populaire (PP) de Melilla a demandé au gouvernement espagnol de répondre fermement au Maroc qui envisage de construire de nouvelles fermes piscicoles sur la route maritime reliant Almería à Melilla, après celle installée dans les eaux...

Espagne : un timbre marocain sur la bataille d’Anoual crée la polémique

Barid Al-Maghrib vient de mettre sur le marché des timbres postaux à l’effigie de personnalités marocaines du mouvement nationaliste qui ont combattu les protectorats espagnol et français. Mais le timbre du centenaire de la bataille d’Anoual a suscité la...

Une enseignante israélienne met en avant la cuisine marocaine et la darija (vidéo)

Ruti Ben Ami, enseignante israélienne, construit le pont entre la langue arabe et la cuisine marocaine. Elle rêve d’une véritable paix entre les Juifs et les Arabes.

L’Algérie prépare-t-elle l’expulsion des Marocains ?

En pleine rupture de ses relations avec le Maroc, l’Algérie s’activerait pour l’expulsion des Marocains présents sur son territoire et le rapatriement des Algériens résidant dans le pays voisin. Une réunion a été tenue à ce sujet mercredi...

Kénitra courtise les MRE

Dans le cadre de la journée nationale MRE, une communication a été organisée au profit des Marocains du monde au siège de la province de Kénitra.

Voyage au Maroc : le Canada émet des avertissements aux voyageurs

Le Maroc fait partie des cinq pays pour lesquels le gouvernement du Canada a émis des avertissements aux voyageurs souhaitant de s’y rendre.

Des hôteliers marocains appellent à la légalisation des relations hors mariage

L’interdiction des relations sexuelles extraconjugales imposée aux musulmans affecte le marché intérieur hôtelier déjà très affaibli par la crise sanitaire.

Algérie : nouvelle mise en garde de Said Chanegriha au Maroc

En crise avec le Maroc, le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha, chef d’État-major de l’Armée nationale populaire (ANP) avertit tous ceux qui « s’aventurent » à porter atteinte à l’intégrité territoriale de l’Algérie, à l’unité de son peuple et à sa...