Gazoduc Maroc-Nigeria : « l’Europe voit dans ce projet un moyen de diversifier ses approvisionnements »

3 août 2022 - 09h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Initié par le roi Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari, le Gazoduc Maroc-Nigeria est un projet a fort impact qui va toucher une population de 340 millions de personnes. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) affirme que l’Europe voit dans ce projet un moyen de diversifier ses approvisionnements et que des contacts sont en cours pour son financement.

Le Gazoduc Maroc-Nigeria se veut « être un catalyseur du développement économique régional. La vision qui le guide, socle de la collaboration entre les deux pays, sert de base à la volonté d’intégration dans ce Projet stratégique de l’ensemble des pays qui jalonnent le Gazoduc », a déclaré Amina Benkhadra dans une interview accordée au journal Le Matin, soulignant que le gaz naturel constitue une source d’énergie indispensable à tout mix énergétique en raison de sa flexibilité et de son intérêt pour accompagner les énergies renouvelables.

À lire : Gazoduc Nigeria – Maroc : le président nigérian veut séduire les Européens

Les bénéficiaires de ce projet sont nombreux. « À travers cette nouvelle infrastructure stratégique, plusieurs pays dont le Maroc bénéficieront de l’accès au gaz à partir des sources importantes du Nigeria, premier producteur et premières réserves du continent, mais aussi du Sénégal et de la Mauritanie qui ont fait récemment des découvertes importantes. […] En effet, les phases d’études initiales ont confirmé la viabilité économique du projet, qui prévoit de délivrer le gaz à un prix compétitif par rapport à celui du GNL ».

À lire : Le gazoduc Nigeria-Maroc, l’alternative pour l’Europe pour s’approvisionner en gaz ?

Le projet suscite aussi bien de l’intérêt au sein de la CEDAO qu’en Europe. « Le directeur de l’énergie et des mines de la CEDEAO a déclaré que cette communauté était disposée à travailler de concert avec le Nigeria et le Maroc en émettant le souhait que le Gazoduc Nigeria-Maroc prenne en compte les projets à l’étude dans la sous-région pour développer des synergies faisant principalement référence au projet d’extension jusqu’à la Côte d’Ivoire et ensuite au Sénégal, du WAGP (West African Gas Pipeline) et à la mise en place d’une extension du réseau vers les pays enclavés Niger, Mali et Burkina Faso », fait savoir la responsable marocaine.

À lire : L’Europe va-t-elle participer au financement du gazoduc Nigeria – Maroc ?

Et d’ajouter : « Le financement est prévu à travers des partenariats public-privé (PPP). Les investisseurs sont de différents types : fonds souverains, États, sociétés pétrolières, opérateurs nationaux et internationaux, bailleurs de fonds et banques internationales et enfin l’Europe qui voit dans ce projet un moyen de diversifier ses approvisionnements. Il y a actuellement une fenêtre d’opportunité où nos partenaires européens, qui sont clés pour la viabilité économique du projet, ont besoin de cette infrastructure. Nous travaillons pour la saisir et pour cela, des contacts sont en cours afin de concrétiser les discussions ».

Sujets associés : Gaz - Nigéria - Amina Benkhadra - Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le gazoduc Nigeria-Maroc, l’alternative pour l’Europe pour s’approvisionner en gaz ?

Après l’invasion russe en Ukraine, l’Europe est à la recherche d’alternatives énergétiques et l’une d’entre elles pourrait être l’importation de gaz via le gazoduc...

Gazoduc Nigeria - Maroc : lancement d’une étude de faisabilité

La société d’ingénierie australienne Worley a annoncé avoir été choisie pour réaliser une première étude de faisabilité du projet de pipeline qui doit relier le Nigeria au...

L’Europe va-t-elle participer au financement du gazoduc Nigeria – Maroc ?

L’Europe envisage de se tourner vers d’autres sources, notamment en Afrique, pour son approvisionnement en gaz naturel, afin de réduire sa dépendance à l’égard de la Russie. Le...

Le gazoduc Nigeria-Maroc intéresse la Russie

Les autorités nigérianes ont annoncé lundi que la Russie a exprimé son intérêt à investir dans le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc.

Nous vous recommandons

Gaz

Sahara : Abdelmadjid Tebboune accuse Pedro Sanchez d’avoir « tout cassé »

L’Algérie n’a toujours pas digéré la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, même si elle assure que pour le moment, elle continuera de l’approvisionner en gaz.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui aspire à...

L’Algérie met fin au gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc

L’Algérie qui a rompu ses relations avec le Maroc a opté pour la fin du gazoduc Maghreb-Europe. Lors d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Espagne, Fernando Moran au siège de son département ministériel, le ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Mohamed...

Le gazoduc offshore Maroc-Nigeria, un projet qui attire plusieurs investisseurs

Le Maroc et le Nigeria s’allient pour construire le plus long gazoduc offshore du monde. Ils transporteront le gaz vers l’Europe via 11 pays d’Afrique de l’Ouest.

Gazoduc Maroc-Nigeria : « l’Europe voit dans ce projet un moyen de diversifier ses approvisionnements »

Initié par le roi Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari, le Gazoduc Maroc-Nigeria est un projet a fort impact qui va toucher une population de 340 millions de personnes. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des...

Nigéria

Maroc – Nigeria : les préparatifs du gazoduc sur la bonne voie

Le Maroc s’attèle à remplir sa part dans la réalisation du projet de gazoduc onshore et offshore avec le Nigeria. Les différents organes et plans préparatifs sont mis en place pour le démarrage effectif de ce projet d’envergure...

Tourisme : le Maroc vise Israël et l’Afrique

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) explore de nouveaux marchés à fort potentiel pour la relance du secteur. Les pays comme Israël, le Portugal et même l’Afrique, sont à conquérir de toute...

Royal Air Maroc interdite au Nigeria

Royal Air Maroc (RAM) ne figure pas sur la liste des compagnies aériennes autorisées par le Nigeria à opérer des vols vers Lagos et Abuja dans le cadre de la reprise des vols internationaux.

Mohammed VI et Muhammadu Buhari parlent du Gazoduc Nigeria-Maroc

Le roi Mohammed VI s’est entretenu par téléphone, dimanche 31 janvier, avec le président de la République fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari. Au menu des échanges : les projets stratégiques entre les deux pays, particulièrement le Gazoduc Nigeria-Maroc et...

Où en est le projet de gazoduc Maroc-Nigeria ?

Le projet de gazoduc Maroc-Nigeria avance. En attendant la décision finale d’Abuja attendue en 2023, le comité technique a organisé cette semaine une série de réunions à Rabat.

Amina Benkhadra

Amina Benkhadra, l’une des personnalités les plus influentes dans l’industrie énergétique

La chambre africaine de l’énergie a publié la liste des 25 acteurs les plus influents de l’industrie énergétique. Parmi eux se trouve la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines...

Quid du potentiel du gaz découvert au Maroc ?

Au fil des ans, le Maroc a découvert de nombreux gisements de gaz situés tout près de gazoducs et d’un important réseau d’unités industrielles au point de disposer d’un fort potentiel de gaz naturel.

Gazoduc Maroc-Nigeria : « l’Europe voit dans ce projet un moyen de diversifier ses approvisionnements »

Initié par le roi Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari, le Gazoduc Maroc-Nigeria est un projet a fort impact qui va toucher une population de 340 millions de personnes. Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des...

Gazoduc Maroc – Nigeria : quel est l’état d’avancement du projet ?

Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), s’est récemment prononcée sur l’état d’avancement du projet gazoduc Maroc – Nigeria, affirmant que les études avancent dans de « très bonnes conditions....

Le Maroc ne bloquera pas le gaz arrivant d’Algérie

La Directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) Amina Benkhadra, a donné la position du Maroc sur les rumeurs entourant le Gazoduc Maghreb Europe (GME). Selon elle, le royaume n’a pas l’intention d’empêcher...

Office National des Hydrocarbures et des Mines (Onhym)

Amina Benkhadra, l’une des personnalités les plus influentes dans l’industrie énergétique

La chambre africaine de l’énergie a publié la liste des 25 acteurs les plus influents de l’industrie énergétique. Parmi eux se trouve la directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines...

Hydrogène vert : le Maroc pionnier en Afrique

Le Maroc se positionne peu à peu comme un véritable pionnier en matière d’énergies renouvelables. Le royaume est cité en exemple pour sa marche vers une nouvelle source d’énergie propre qui est l’hydrogène vert, clé de voute de la transition verte des...

Le Maroc produit seulement 10% de sa consommation de gaz

« Les gisements d’hydrocarbures dans le Royaume demeurent insuffisamment explorés », a estimé la ministre marocaine de la Transition énergétique et du Développement durable

Maroc : des réserves de cobalt pour fabriquer des batteries rechargeables

Le Maroc pense sérieusement à exploiter ses réserves de cobalt dans le but de se lancer dans la fabrication des batteries rechargeables. L’information a été donnée à l’agence de presse Reuters par un haut responsable de l’Office national des hydrocarbures et...

Gazoduc Maroc – Nigeria : quel est l’état d’avancement du projet ?

Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), s’est récemment prononcée sur l’état d’avancement du projet gazoduc Maroc – Nigeria, affirmant que les études avancent dans de « très bonnes conditions....