Génération Identitaire est derrière l’attaque d’Avignon

31 octobre 2020 - 08h20 - France - Ecrit par : J.K

L’attaque qui avait eu lieu dans le quartier de Montfavet, jeudi 29 octobre à Avignon, n’était pas une attaque terroriste. C’est ce qu’a indiqué le procureur de la République du Vaucluse, Philippe Guemas.

L’agresseur de 33 ans, tué par la police, serait une personne à la santé mentale faible. " On a plus affaire au geste d’un déséquilibré ", affirme le procureur de la République, relayé par Saphirnews.com, ajoutant que l’individu avait des antécédents psychiatriques et tenait des propos confus lors de son attaque,

Pour rappel, un témoin avait joint la police, indiquant qu’un individu armé menaçait des passants. Une fois sur les lieux, les policiers se sont retrouvés face à l’agresseur qui fonçait, l’arme braquée sur eux. Ceux-ci, ont dû le neutraliser. Mais il " n’y a pas eu de blessé" a fait savoir à l’AFP, une source policière d’Avignon.

L’individu tué, portait une veste bleue " Défend Europe ", avait revendiqué son appartenance à la mouvance d’extrême droite Génération Identitaire, à en croire Médiapart. Depuis cette attaque, plusieurs appellent à la dissolution de ce mouvement d’extrême droite, ayant reçu des dons du terroriste Christchurch.

L’attaque d’Avignon était intervenue quelques heures après celle de la Basilique Notre-Dame de Nice, ayant causé trois morts. Mais, aucun lien n’a été fait entre les deux affaires. " C’est une affaire de droit commun, le parquet antiterroriste a exclu sa compétence. L’enquête a donc été confiée à la police judiciaire", a précisé le procureur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Avignon - Enquête - Violences et agressions

Aller plus loin

Affaire Abdelaziz Hamida : relaxe pour les militants de Génération identitaire

Poursuivis pour leur campagne d’affichage contre le maire de la commune de Goussainville, Abdelaziz Hamida, soupçonné de proximité avec les milieux islamistes et d’être fiché...

France : la haine contre les musulmans s’exacerbe

La haine à l’égard des musulmans prend de l’ampleur depuis le meurtre de l’enseignant Samuel Paty, tué à Conflans-Sainte-Honorine.

La procédure de dissolution de Génération identitaire enclenchée

Le ministère de l’Intérieur a notifié, vendredi, à Génération identitaire sa dissolution prochaine. Gérald Darmanin avait mis à l’étude cette procédure à cause des opérations...

Des Maghrébins "traqués" à la frontière franco-espagnole

L’organisation d’extrême droite Génération identitaire s’est mise à traquer les « profils suspects » et « afro-maghrébins » à la frontière franco-espagnole. Une nouvelle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.