La grande mosquée de Beauvais obtient gain de cause

16 mai 2022 - 22h20 - France - Ecrit par : S.A

Bonne nouvelle pour les fidèles de la grande mosquée de Beauvais fermée pour une durée de six mois fin décembre dernier en raison des prêches « incitant à la haine », « à la violence » et « faisant l’apologie du djihad ». Le tribunal administratif d’Amiens a ordonné, ce lundi 16 mai, sa « réouverture provisoire ».

La mosquée de la grande mosquée de Beauvais peut à nouveau accueillir ses fidèles. Le juge des référés du tribunal administratif d’Amiens a ordonné ce lundi sa « réouverture provisoire », fait savoir Saphirnews. Cette décision est motivée par « les changements intervenus » depuis sa fermeture. Il s’agit « notamment de l’éviction du précédent imam », de « l’effacement du contenu de ses prêches et des textes qui y étaient liés sur les comptes des réseaux sociaux de l’association gestionnaire ». Fort de ces changements, « le maintien de la fermeture de la mosquée porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte », estime le juge des référés.

À lire : L’imam de la Mosquée de Beauvais porte plainte pour dénonciation calomnieuse

La préfecture de l’Oise avait ordonné la fermeture de la grande mosquée de Beauvais pour une durée de six mois fin décembre dernier en raison des « prêches dispensés par un imam régulier qui valorisent le djihad en tant que devoir, en glorifiant les combattants qu’il qualifie de héros, au service de la protection de la religion musulmane qui serait, selon lui, menacée par les sociétés occidentales ». Dans la foulée, la mosquée avait déposé un premier recours en justice devant le tribunal administratif d’Amiens demandant la suspension de l’arrêté préfectoral. Ce dernier l’avait rejeté le 31 décembre 2021.

À lire : Réaction du président de la mosquée de Beauvais sur les propos de l’ex-imam

Vendredi, une audience s’est tenue à Amiens, au cours de laquelle les responsables de la mosquée avaient réclamé sa réouverture, assurant avoir “corrigé” les “dysfonctionnements”. « Dès le mois de février 2022, la mosquée de Beauvais demandait dans le cadre d’une discussion avec la préfecture que celle-ci puisse rouvrir compte tenu des mesures proposées par elle (modération sur les réseaux sociaux, etc.). Malgré cela, l’administration refusera dans le cadre d’une procédure amiable de faire droit à l’association gestionnaire, finissant même par réclamer une démission collective de tous les membres du bureau de l’association, ce qui était inacceptable pour l’association, les membres étant élus démocratiquement », signale l’avocat de la mosquée Sefen Guez Guez.

À lire : L’imam de la Mosquée de Beauvais porte plainte pour dénonciation calomnieuse

« Après la mosquée de Pessac, la mosquée de Beauvais devient le second lieu de culte à obtenir gain de cause devant la justice administrative et démontre, une fois de plus, qu’une réelle mobilisation et une défense ajustée permet d’obtenir gain de cause face à l’administration », se félicite-t-il.

Sujets associés : France - Religion - Droits et Justice - Amiens - Islam

Aller plus loin

France : la grande mosquée de Beauvais fermée pour six mois

La grande mosquée de Beauvais a été fermée pour une durée de six mois par les autorités de la ville, en raison des prêches « incitant à la haine », « à la violence » et «...

L’imam de la Mosquée de Beauvais porte plainte pour dénonciation calomnieuse

Visé par la préfecture pour incitation à l’extrémisme et au terrorisme, entrainant la fermeture de la grande mosquée de Beauvais, l’imam Islem Eddy Lecocq, a décidé de...

Réaction du président de la mosquée de Beauvais sur les propos de l’ex-imam

Nordine Zinbi, président de l’association Espoir et fraternité a réagi aux propos “radicalisés” de l’ex-imam Islem Eddy Lecocq visé par la préfecture pour incitation à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Maroc : le parquet exige une tenue correcte dans les tribunaux

Les magistrats marocains doivent soigner leur apparence, en portant une tenue officielle correcte. Un rappel à l’ordre a été fait dans ce sens par le président du ministère public, El Hassan Daki.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Voici la date de début du mois de ramadan au Maroc

L’expert marocain en astronomie, Hicham El Aissaoui vient de prédire la date de début du mois de ramadan 2023 au Maroc.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.