Recherche

Le groupe espagnol ACS quitte le Maroc

© Copyright : DR

6 décembre 2020 - 22h30 - Economie - Par: J.K

Le groupe espagnol ACS spécialisé dans le BTP et les infrastructures, vient de liquider Imesapi Maroc, une deuxième filiale, intervenant dans les métiers du génie hydraulique, après avoir fermé Coinsmar Instalacionnes y Servicios qui intervenait dans le secteur marocain morne du montage industriel, un an auparavant.

Après sa création en 2011, Imesapi, filiale directe de Grupo Cobra qui prend en compte l’ensemble des métiers de l’ingénierie et l’infrastructure énergétique et industriel au sein d’ACS, a gagné bon nombre de contrats au Maroc. Mais, son élan a vite chuté, d’où la décision de la maison mère de mettre fin à l’aventure marocaine, et focaliser uniquement son existence au Maroc dans les grands chantiers d’infrastructures industrielles et énergétiques, via ses autres filiales, rapporte Challenge.

Il s’agit de TEDAGUA, ayant construit l’unité de dessalement d’eau de mer d’Al Hoceima et INITEC Energía Maroc ayant dégoté un énorme contrat avec l’OPC en 2019. Le projet porte sur la construction et la mise en service de deux usines d’acide sulfurique dès 2021, et pour une somme de 255 millions d’euros ou près de 2,8 milliards de dirhams. Par ailleurs, ces projets ont permis au Maroc d’être au top 10 des pays générateurs de business pour ce groupe fondé à Madrid, avec plus d’un milliard de dirhams en 2019.

Pour rappel, le groupe ACS génère un chiffre d’affaires mondial de 39 milliards d’euros, soit plus de 420 milliards de DH ou plus du tiers du PIB marocain. Il tire 80% de son chiffre d’affaires des métiers de construction et des infrastructures. Son résultat d’exportation a connu une augmentation atteignant 2,12 milliards d’euros équivalant à 23 milliards de dirhams.

Mots clés: Espagne , BTP

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact