Recherche

Guerre des clans au PJD

© Copyright : DR

2 septembre 2020 - 21h00 - Maroc

La succession anticipée de Saâd-Eddine El Othamni à la tête du PJD est ouverte. Rebbah et Amara seraient au coude à coude au sein des différents clans déjà en campagne pour succéder à celui qui a été élu le 10 décembre 2017 pour un mandat de 5 ans.

Les divergences internes du PJD sous Saâd-Eddine El Othmani sont si ouvertes que Rebbah et Amara seraient vus au sein de la majorité des dirigeants du parti de la Lampe, mais aussi de leurs idéologues du Mouvement pour l’unicité et la réforme comme les seuls à pouvoir sauver le parti du naufrage qui le guette rapporte le quotidien Assabah.

Ce choix est d’autant plus important qu’il pourrait également déterminer le nom du futur chef du gouvernement marocain, en cas de victoire du PJD lors des prochaines élections de 2021, précise la même source.

Déjà Aziz Rebbah essuie les coups du « clan Benkirane » qui lui reproche de ne pas être tendre vis-à-vis de Abdelilah Benkirane au sein du « clan des ministres du PJD ». Mais cela ne saurait être compris comme une carte blanche à Abdelkader Amara pour remplacer Saâd-Eddine El Othamni à la tête du parti, vu que Benkirane a annoncé, la semaine dernière, qu’il compte bien briguer une nouvelle fois la direction de la formation politique. Une ambition que ne voit pas d’un bon œil le MUR qui, fort de ses trois membres au sein du Secrétariat général du PJD, est prêt à stopper le rêve de Benkirane. Les dirigeants de ce mouvement, dont Abderrahim Chikhi, naguère ami intime de Benkirane, ont déjà opposé leur veto à tout retour de ce dernier.

Un seul slogan pour Le MUR et le clan ministériel du PJD quant au choix du futur SG du parti : tout sauf El Othmani et Benkirane.

Mots clés: Partis politiques

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact