Hafsa Amehzoune, tante du Roi Mohammed VI, devant la police à Khénifra

20 mai 2013 - 13h11 - Maroc - Ecrit par : J.L

Hafsa Amehzoune , tante maternelle du Roi Mohammed VI a été entendue samedi par la police judiciaire de Khénifra, suite à plusieurs plaintes de citoyens à son encontre. Elle est poursuivie notamment pour coups et blessures et vol de bétail.

Demi-sœur de Lalla Latifa, mère du Roi Mohammed VI, Hafsa Amehzoune s’est évanouie devant les enquêteurs lors de son interrogatoire, d’après le journal Al Massae.

Évacuée d’urgence à l’hôpital militaire de Meknès, elle a ensuite été replacée en garde à vue, avant d’être transférée à la préfecture de police de la ville pour y être de nouveau interrogée.

La dame de fer du Moyen Atlas est poursuivie par une avocate et plusieurs autres personnes de Khénifra pour coups et blessures et menaces de mort. Pour Hafsa Amehzoune, les accusations sont infondées et visent à ternir son image et sa réputation.

L’antenne locale de l’Association Marocaine des Droits de l’Homme (AMDH) aurait même adressé une requête au ministre de la Justice Mustapha Ramid, pour qu’il ouvre une enquête sur les affaires dans lesquelles elle serait impliquée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Khénifra - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Mustapha Ramid - Lalla Latifa - Hafsa Amehzoune

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : le terrible bilan des suicides

Les cas de suicide augmentent au Maroc. Plus d’un millier de Marocains se sont donné la mort l’année dernière, selon l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui alerte sur un phénomène inquiétant.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...