Le suicide d’un juge à Marrakech serait dû à Hamza mon bb

10 février 2020 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le président du Conseil marocain des droits de l’homme, Mohamed El Moudimi, a fait des déclarations fracassantes, en marge du procès de 3 individus, poursuivis dans l’affaire Hamza mon bb.

Le président a annoncé à la presse que la "bande à Hamza mon bb" serait à l’origine du suicide du juge au tribunal de première instance à Marrakech, Merbouh, qui avait mis fin à sa vie, dans des circonstances mystérieuses, le jour de l’Aid Al adha, en 2015.

Étant en relation avec plusieurs ressortissants originaires du Golfe, la bande aurait fait pression sur le magistrat, qui traitait un nombre important de leurs dossiers immobiliers.

Selon El Moudimi, la bande à Hamza mon bb porterait atteinte à la vie privée des citoyens et des responsables, dont des magistrats et des avocats, en les filmant dans les situations les plus intimes, et ce, en totale violation de leurs droits.

Déterminé à mener sa bataille jusqu’au bout, le président a précisé que le Centre national des droits de l’homme compte soumettre un rapport détaillé à la présidence du ministère public, tout en sollicitant l’ouverture d’une enquête sur le décès du juge d’instruction.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Suicide - Hamza mon bebe

Aller plus loin

Nouvelle condamnation dans l’affaire « Hamza mon bb »

Dans le cadre de l’affaire « Hamza Mon bb », le tribunal de première instance de Marrakech a condamné samedi, à 4 ans de prison ferme, Mohamed Madimi, président du Centre...

Dounia Batma admet quelques erreurs (vidéo)

Après sa condamnation dans la nébuleuse affaire connue sous le vocable « Hamza mon bb », la chanteuse marocaine Dounia Batma semble avoir pris du recul. Loin des déclarations...

Affaire Hamza mon BB : nouvelle condamnation à de la prison ferme

L’affaire Hamza Mon BB envoie en prison le président du centre national des droits de l’homme. Mohammed Madimi, celui qui a révélé l’affaire «  Hamza mon bb  », écope de 22...

L’affaire « Hamza Mon bb » est au tribunal de Marrakech ce jeudi

L’affaire d’arnaque et de chantage, "Hamza Mon bb", sera jeudi devant le tribunal de première instance de Marrakech. Il s’agit de la deuxième audience du procès du policier...

Ces articles devraient vous intéresser :

Horreur en Espagne : une Marocaine tente d’assassiner ses trois enfants

Deux enfants d’origine marocaine, victimes d’une tentative de meurtre de la part de leur propre mère, se trouvent dans un état grave mais stable en soins intensifs à l’hôpital universitaire de Navarre, dans le nord de l’Espagne. Leur sœur, moins...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Espagne : des policiers sauvent un jeune Marocain de 23 ans de sa tentative de suicide

Trois policiers ont évité une tragédie à Lugo, dans le nord-ouest de l’Espagne. Grâce à leur intervention rapide, ils ont sauvé un jeune homme de 23 ans d’origine marocaine qui menaçait de sauter d’un immeuble en construction. Plusieurs riverains...

Dounia Batma et Saïda Charaf : Latifa Raafat s’en mêle

L’artiste marocaine Latifa Raafat a appelé à la tolérance ses consœurs Dounia Batma et Saïda Charaf, actuellement en conflit judiciaire devant le tribunal de première instance de Marrakech.

Dounia Batma attaque, son ex-mari contre-attaque

Le producteur bahreïni Mohamed Al-Turk a répondu aux accusations de complot portées contre lui par son ex-épouse, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb ».

Maroc : le terrible bilan des suicides

Les cas de suicide augmentent au Maroc. Plus d’un millier de Marocains se sont donné la mort l’année dernière, selon l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui alerte sur un phénomène inquiétant.