Harcèlement à l’école : un rapport inquiétant de l’UNESCO sur le Maroc

27 juillet 2019 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Dans son Rapport intitulé, "Au-delà des chiffres : en finir avec la violence et le harcèlement à l’école", l’UNESCO présente la situation de prévalence et les tendances mondiales, en matière de violence scolaire. Le cas du Maroc inquiète.

L’UNESCO présente le harcèlement sous toutes ses formes : psychologique, physique, sexuel et même en ligne. Selon son rapport, le taux de prévalence des cas de harcèlement, dans les écoles, au Maroc, est de 32,2%, rapporte Aujourd’hui Le Maroc. Ce taux explique très clairement que près d’un élève sur trois a été victime de harcèlement. Ce pourcentage est moins important chez les filles (31,6%) que chez les garçons (44%).

Pour ce qui est de la prévalence des élèves qui ont déclaré avoir été victimes de bagarres, au cours des 12 derniers mois, le taux s’élève à 39,7%. En d’autres termes, plus d’un élève sur trois s’est bagarré avec un autre élève, au cours de l’année écoulée. Mais, là encore, le même constat se fait : les garçons (53,1%) sont plus enclins aux bagarres que les filles (24,6 %). Et, le taux monte, avec l’âge.

En outre, le pourcentage d’élèves âgés de 13 ans, impliqués dans une bagarre, atteint 39,2%. La même source renseigne que ce taux est de 39,9%, pour les élèves âgés de 14 ans, et, de 40,1%, pour ceux ayant 15 ans. Quant aux agressions physiques, le Rapport affiche un taux global de 24,1%, dans les écoles marocaines. Ceci est également plus élevé chez les garçons que chez les filles, soit 28,7% contre 18,6%. De même, 22,2% des élèves âgés de 13 ans ont été victimes d’agression physique, contre 25,4%, pour ceux âgés de 14 ans, et, 24,7%, pour les élèves de 15 ans.

Ces différents taux de l’UNESCO prouvent que le harcèlement est le lot quotidien de nombre d’apprenants au Maroc, et qu’il est urgent que le Royaume prenne la mesure de la situation.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Harcèlement sexuel - Enquête - Unesco

Aller plus loin

Harcèlement scolaire : l’histoire de Fares, victime de violences à répétition

Fares, élève en classe de 6ᵉ au collège Jules-Verne, est constamment victime de harcèlement scolaire. Excédé, il ne veut plus retourner en classe. Ses parents envisagent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Le Maroc abandonne peu à peu le français pour l’anglais à l’école

Les matières scientifiques au Maroc seront désormais enseignées en anglais, a annoncé le ministère de l’Éducation. Cette réforme doit entrer en vigueur d’ici deux ans.

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Maroc : les écoles privées veulent augmenter les frais de scolarité

Les écoles privées au Maroc menacent d’augmenter les frais de scolarité d’environ 5 %, ce qui leur permettra de récupérer le montant de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les enseignants vacataires, qui est passé de 17 à 30 % depuis le 1ᵉʳ janvier de...

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.