De hauts responsables expulsés de leurs villas à Harhoura

12 octobre 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Une nouvelle opération d’expulsion d’anciens ambassadeurs et de hauts responsables de villas appartenant à autrui, a eu lieu la semaine dernière à Harhoura, près de Rabat.

L’opération d’expulsion des occupants de villas à Harhoura se poursuit. À la manœuvre, une équipe constituée par les autorités locales et judiciaires, ainsi que par des gendarmes. La semaine dernière, un ancien responsable du ministère de l’Intérieur qui était très proche du défunt ministre Driss Basri a été expulsé de l’une des villas suite à une décision de justice, rapporte Al Akhbar.

À lire : Aubenas : une famille marocaine menacée d’expulsion

En 2013, un avocat, parent de Ben Barka, avait demandé à la municipalité de Harhoura de compléter la procédure d’expropriation de ces terres. À l’époque, il lui avait réclamé des indemnités énormes. Cette demande s’est heurtée au refus des élus, car ils n’avaient pas de ressources financières. En 2016, il avait saisi la justice après avoir échoué à trouver un compromis avec les habitants qui occupaient les villas. La plupart d’entre eux sont des anciens ministres, des ambassadeurs et des gouverneurs qui ne possédaient pas de certificats de propriété en bonne et due forme.

Le tribunal de première instance de Témara avait tranché l’affaire en ordonnant l’expulsion immédiate des habitants occupant 20 villas de luxe bâties sur une superficie de cinq hectares. Une première opération avait été menée en mars 2020. Celle de la semaine dernière est la deuxième.

Sujets associés : Immobilier - Expulsion - Harhoura

Aller plus loin

Vendée : un Marocain évite de peu son expulsion au Maroc

La justice a condamné un Marocain de 25 ans résidant à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à 14 mois de prison ferme pour trafic de cannabis et de cocaïne. Il a été conduit en maison...

Menacé d’expulsion, un Marocain vit « comme un voleur » en France

Alors qu’il préparait un voyage au Maroc avec son épouse de nationalité française, un Marocain a reçu une obligation de quitter le territoire français (OQTF) parce qu’il est...

Younès Megri s’en prend à son neveu

Younès Megri reproche à Nasr, fils de son défunt frère Hassan, d’avoir diffusé, « dans une agitation absolue », des propos insensés dans la foulée de l’affaire de la tentative...

L’espoir est encore permis pour la famille Megri

Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, se penche sur l’affaire de la tentative d’expulsion des frères Megri de la maison qu’ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Immobilier au Maroc : les notaires contrôleront la provenance de l’argent

Les notaires marocains ont décidé de prendre une part active dans la lutte contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Location au Maroc : une hausse générale des prix

Une montée générale des prix des loyers a été observée au Maroc, que ce soit pour les appartements ou les villas et ce dans la plupart des villes. Voyons ça en détail.

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Maroc : plus d’exonérations aux promoteurs immobiliers ?

Le conseil de gouvernement veut sonner la fin des exonérations accordées aux promoteurs immobiliers. Elles seront remplacées par des aides directes, lesquelles seront accordées aux acquéreurs.