Recherche

De hauts responsables expulsés de leurs villas à Harhoura

© Copyright : DR

12 octobre 2021 - 08h40 - Société - Par: S.A

Une nouvelle opération d’expulsion d’anciens ambassadeurs et de hauts responsables de villas appartenant à autrui, a eu lieu la semaine dernière à Harhoura, près de Rabat.

L’opération d’expulsion des occupants de villas à Harhoura se poursuit. À la manœuvre, une équipe constituée par les autorités locales et judiciaires, ainsi que par des gendarmes. La semaine dernière, un ancien responsable du ministère de l’Intérieur qui était très proche du défunt ministre Driss Basri a été expulsé de l’une des villas suite à une décision de justice, rapporte Al Akhbar.

À lire : Aubenas : une famille marocaine menacée d’expulsion

En 2013, un avocat, parent de Ben Barka, avait demandé à la municipalité de Harhoura de compléter la procédure d’expropriation de ces terres. À l’époque, il lui avait réclamé des indemnités énormes. Cette demande s’est heurtée au refus des élus, car ils n’avaient pas de ressources financières. En 2016, il avait saisi la justice après avoir échoué à trouver un compromis avec les habitants qui occupaient les villas. La plupart d’entre eux sont des anciens ministres, des ambassadeurs et des gouverneurs qui ne possédaient pas de certificats de propriété en bonne et due forme.

Le tribunal de première instance de Témara avait tranché l’affaire en ordonnant l’expulsion immédiate des habitants occupant 20 villas de luxe bâties sur une superficie de cinq hectares. Une première opération avait été menée en mars 2020. Celle de la semaine dernière est la deuxième.

Mots clés: Expulsion , Harhoura , Immobilier

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact