Les frères Migri expulsés de leur maison à Rabat (vidéo)

14 janvier 2022 - 10h20 - Ecrit par : G.A

Des forces de l’ordre sont intervenues mercredi pour entamer la procédure d’expulsion des frères Migri de leur maison à Rabat, suite à une décision de justice qui a soulevé un tollé.

Plusieurs artistes marocains ont exprimé leur solidarité avec les frères Migri et leurs proches qui doivent quitter la maison qu’ils habitent depuis près de cinquante ans. Sur son compte Facebook, l’artiste Salah Eddine Mohsen se désole de cette situation. « La famille artistique des Migri qui a beaucoup donné à la musique et à l’art marocain sera expulsée de la maison où ils ont vécu pendant un demi-siècle et en ont fait un musée d’art », rapporte al3omk.com.

À lire : De hauts responsables expulsés de leurs villas à Harhoura

De son côté, le réalisateur Abdelouahed Moujahid a estimé que « dans d’autres pays, lorsqu’on touche à des artistes du calibre de Mahmoud et de Hassan Migri, on s’empresse d’agir. Alors que dans notre pays, les frères Migri sont expulsés de leur domicile qui est un vrai musée et qui a été pris d’assaut par des autorités sans que personne ne bouge le petit doigt ». Très touché par la vidéo des frères Migri en larmes, il prie Dieu de leur rendre justice et appelle les autorités à faire preuve de compassion et de reconnaissance envers des artistes qui ont valorisé l’art et la culture du Maroc.

À lire : Besançon : menacé d’expulsion, un Marocain retrouve enfin le sourire

Pour sa part, la poétesse Amina Sibari a écrit ne pas comprendre une telle expulsion. « Les Turcs ont réussi à aménager une maison où une série télévisée célèbre a été tournée et cela a permis de rapporter des millions d’euros et drainer les touristes qui visitent cette maison devenue une sorte de sanctuaire. Alors qu’au Maroc, nous sommes obligés de défendre une évidence : une maison de vrais artistes, qui ont produit du vrai art, a une valeur symbolique ».

À lire : Aubenas : une famille marocaine menacée d’expulsion

La maison qu’occupe la famille Migri depuis une cinquantaine d’années appartient à la fille d’un ancien ministre qui a demandé à la récupérer. Mais les Migri avaient protesté contre la décision de les expulser d’une maison érigée en sanctuaire et qui est le témoin de tous les sacrifices consentis pour la valorisation de la culture marocaine. Ils se disent surpris par cette décision et lancent un appel au Roi Mohammed VI pour sauver leur patrimoine artistique exprimant leur désir d’acheter cette maison qui est « d’une grande valeur artistique ».

Tags : Rabat - Expulsion - Musique - Vidéos

Aller plus loin

Younès Megri s’en prend à son neveu

Younès Megri reproche à Nasr, fils de son défunt frère Hassan, d’avoir diffusé, « dans une agitation absolue », des propos insensés dans la foulée de l’affaire de la tentative...

Belgique : des Marocains expulsés de leur logement social

En tout, 13 locataires sociaux dont l’un possédant des maisons au Maroc seront expulsés de leur logement à Anvers et poursuivis. En cause, ils ont enfreint la loi en matière de...

Des MRE expulsés du domaine royal : le roi Mohammed VI ordonne une enquête

Une dizaine de familles, dont des Marocains résidant à l’étranger, ont manifesté, samedi contre la décision d’expulsion des villas qu’elles occupent à Mohammedia depuis près de 60...

Deux Marocains expulsés d’un avion Ryanair pour avoir protesté car leurs places étaient prises

Ils pensaient avoir tout prévu mais il n’en a finalement rien été puisque leurs places étaient prises. Deux Marocains ont été débarqués d’un avion de Ryanair pour avoir protesté car...

Nous vous recommandons

Le Maroc doit baisser sa consommation de pain

« Quels choix pour une plus grande autonomie du Maroc ? ». Le thème a fait l’objet d’une conférence sur la souveraineté alimentaire animée par le premier vice-président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement Rural (Comader), Rachid...

EasyJet annule encore des vols vers le Maroc

Après l’annulation de vols vers plusieurs destinations dont le Maroc, la compagnie aérienne EasyJet prévoit d’annuler plusieurs voyages au cours des 10 prochains jours.

Les États-Unis interdisent l’importation de chiens marocains

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis ont suspendu temporairement l’importation de chiens de plus de 100 pays dont le Maroc, où la rage se propage. La décision est entrée en vigueur le 14 juillet...

France : un ex-maire condamné après des voyages au Maroc

Le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné lundi 24 janvier Bernard Seurot, ex-maire de Bruges à 4 ans d’emprisonnement avec sursis pour des faits de corruption, notamment des voyages au Maroc.

Automobile : le Maroc veut détrôner l’Inde et la Chine

Le Maroc veut détrôner l’Inde et la Chine pour se hisser au premier rang mondial en matière de compétitivité automobile. Une ambition que Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique a réitérée lors de la...

Réaction de l’Iran suite à la rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie

L’Iran a, à travers son ambassadeur en Algérie, Hosein Mushaalyi Zadah, réagi à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. Il soutient cette décision.

Deux nouvelles trémies à Salé

La ville de Salé disposera de deux trémies près de Dar As-Sekkah et de l’aéroport. Les travaux qui démarreront bientôt, ont été confiés à la société de BTP El Hallaoui qui a remporté les deux appels d’offres lancés début mars par Rabat Région Aménagements pour la...

Le Maroc a trouvé « l’excuse parfaite » pour fermer ses frontières avec l’Espagne

Le président de la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE), Enrique Alcoba, estime que la pandémie « a été l’excuse parfaite » pour le Maroc pour atteindre son objectif d’« étouffer économiquement Ceuta et Melilla...

Le Maroc se distingue aux Olympiades internationales de mathématiques

Le Maroc s’est illustré aux Olympiades internationales des mathématiques, édition 2022, organisées en ligne par la Norvège, en remportant 4 mentions honorables.

Roulant 250 km/h, un influenceur marocain arrêté, sa lamborghini saisie

L’influenceur néerlandais d’origine marocaine Chahid Charrak a été arrêté par la police néerlandaise pour excès de vitesse. Sa lamborghini a été saisie.