Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

19 août 2023 - 09h00 - Culture - Ecrit par : S.A

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Malgré la montée en flèche de la mode pudique au cours de la dernière décennie, des lobbies travaillent au retrait du hijab. En témoignent les pressions exercées sur certains mannequins ou influenceuses. « La meilleure chose à faire est de se concentrer sur son propre objectif et sur les mesures à prendre pour y parvenir, afin que la haine ou la pression n’aient pas d’impact important sur vous », a conseillé Maria Idrissi dans un entretien avec The New Arab. Elle affiche son optimisme quant à l’essor de l’industrie de la mode pudique. « Je pense que l’industrie de la mode pudique va continuer à se développer, car la demande ne va nulle part », a-t-elle dit.

À lire : Une femme voilée dans la nouvelle publicité de l’Oréal (vidéo)

Son souhait, dira-t-elle, c’est qu’il y aura plus d’intérêt durable pour la mode pudique et des discussions autour de l’essence de la pudeur dans son ensemble. Plus que jamais, Mariah fait de l’autonomisation des femmes et la défense du hijab ses chevaux de bataille. « En tant que créatrice, on finit par trouver tant d’inspiration et tant d’objectifs potentiels, à court et à long terme, surgissent. Mon objectif à long terme est de raconter des histoires à travers des films et ma voix qui se concentre sur l’identité et la spiritualité tout en étant une femme qui porte le hijab de manière inconditionnelle », explique-t-elle.

À lire :France : une femme voilée interdite d’entrée à Zara

En 2015, le mannequin maroco-britannique est devenu le premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire pour la marque suédoise H&M. « Je venais d’obtenir mon diplôme de littérature anglaise et d’histoire et je travaillais dans un magasin pour enfants lorsque j’ai été repérée par Road Casting », se souvient-elle. Et d’ajouter : « Le premier travail que j’ai effectué en tant que mannequin était pour H&M et cette campagne m’a propulsée dans l’industrie de la mode. J’ai toujours aimé la mode comme moyen de se styliser et de s’exprimer, mais je n’avais jamais envisagé de faire carrière dans ce domaine. »

Sujets associés : Religion - Mode - Voile islamique

Aller plus loin

Polémique après l’apparition d’une femme voilée dans une pub pour l’Oréal

L’apparition d’une femme voilée dans une publicité pour l’Oréal a fait réagir beaucoup d’internautes, notamment français, qui s’offusquent que la marque française l’ait mise en...

Le mannequin marocain Maria Idrissi voilée dans la dernière pub pour H&M

Le mannequin marocain Maria Idrissi fait une apparition dans la dernière vidéo de promotion de H&M. Nous avons déjà publié il y a quelques jours la photo de la campagne,...

Des hijabs sur mesure pour les employées d’Amazon

Alors que le port du voile reste un sujet controversé dans plusieurs pays, notamment en France, Amazon, le géant du e-commerce fait la promotion du hijab depuis son centre de...

France : une femme voilée interdite d’entrée à Zara

Une femme portant le voile a été interdite d’entrée dans un magasin Zara, dans les Yvelines, car des consignées avaient été données par la direction.

Ces articles devraient vous intéresser :

Hiba Abouk : Achraf Hakimi déjà oublié

En septembre, les lecteurs de l’un des magazines mensuels du monde anglophone les plus connus de la gent féminine vont découvrir l’actrice espagnole Hiba Abouk, ex-épouse d’Achraf Hakimi, plus belle que jamais, en couverture.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Malika El-Maslouhi et Imaan Hammam, vedettes des campagnes estivales de Tory Burch

La styliste américaine Tory Burch a fait du mannequin maroco-italien Malika El Maslouhi et du mannequin néerlandais d’origine marocaine-égyptienne Imaan Hammam ses muses pour ses campagnes estivales.

Début de Ramadan au Maroc : décision ce mercredi

Alors que la majorité des pays musulmans débutent officiellement le ramadan ce jeudi 23 mars 2023, les Marocains, eux, devront attendre ce soir la décision du ministère des Habous et des Affaires islamiques.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.