RDC : l’ONU rend hommage aux Casques bleus marocains tués

2 août 2022 - 12h40 - Monde - Ecrit par : G.A

Suite au décès de cinq Casques bleus dont trois Marocains, les membres de la mission des Nations unies et le secrétaire général adjoint de l’ONU Jean-Pierre Lacroix leur ont rendu hommage lundi à Goma.

La cérémonie d’hommage à ces cinq Casques bleus, a eu lieu en l’absence des autorités congolaises. Le premier Marocain a été tué mardi dernier à Butembo lors de violentes manifestations anti-Monusco. Deux policiers indiens sont également morts lors de ces manifestations. On compte neuf morts du côté des manifestants, selon des sources hospitalières.

À lire :Deux casques bleus marocains meurent noyés en Centrafrique

Au lendemain de ces manifestations, le commandant Mouhamed Rami, de nationalité marocaine, est mort de manière « accidentelle », selon Bintou Keita, la cheffe de la Monusco à Goma. Un cinquième Casque bleu, le Marocain Abdelaziz El Maskyni, a été tué dans la ville de Bunagana en territoire de Rutshuru.

À lire : Un autre casque bleu marocain tué en RDC

Au cours de la cérémonie d’hommage, les drapeaux indien, marocain, onusien et congolais ont été hissés même si aucun officiel congolais n’était présent. « Il nous faut être attentifs aux raisons parfois complètement infondées qui motivent cette hostilité (envers les Casques bleus) pour en tirer toutes les leçons et travailler conjointement avec les autorités congolaises pour apporter les améliorations nécessaires », a déclaré Bintou Keita. « Le meilleur service est de redoubler d’efforts et le faire de manière à ce que ces épisodes de violences ne se reproduisent plus », a-t-elle ajouté.

De son côté, Jean-Pierre Lacroix, chef du département de paix de l’ONU, a invité les autres policiers à se protéger. « Le meilleur service que nous puissions rendre à tous ceux qui ont perdu la vie, c’est de redoubler d’efforts et le faire de manière à ce que ces épisodes de violences ne se reproduisent plus ».

À lire :L’ONU rend hommage au Marocain tué en Centrafrique

La Monusco est présente en RDC depuis 1999 et compte plus de 14 000 soldats de la paix, et nécessite un budget annuel d’un milliard de dollars. De plus en plus décriée par les populations qui l’accusent d’inefficacité dans sa mission de neutralisation des groupes armés locaux et étrangers actifs dans l’est de la RDC.

Sujets associés : Manifestation - ONU - République démocratique du Congo - Décès - Hommage

Aller plus loin

L’ONU rend hommage au Marocain tué en Centrafrique

Un vibrant hommage a été rendu par la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), aux deux casques bleus, dont un...

Deux casques bleus marocains meurent noyés en Centrafrique

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a annoncé le décès de deux casques bleus marocains,...

Trois casques bleus marocains meurent dans un accident en Côte d’Ivoire

Trois casques bleus marocains faisant partie de la mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) ont trouvé la mort dans un accident à Guiglo, dans l’ouest du pays.

Un autre casque bleu marocain tué en RDC

Deuil au sein du contingent des Forces armées royales (FAR) déployé en République démocratique du Congo. Un militaire est décédé, mercredi, à Butembo, au nord de Kivu.

Ces articles devraient vous intéresser :

Décès de l’acteur et réalisateur marocain Mohamed Atifi

Le monde du cinéma marocain est en deuil. L’acteur et réalisateur Mohamed Atifi est décédé jeudi soir des suites d’une longue maladie.

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

L’attaque de chiens errants est une véritable problématique que doit résoudre le Maroc. En tout, trente personnes succombent chaque année à leurs blessures dans le pays.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Suite au violent séisme, peut-on voyager au Maroc ?

Le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre a fait près de 3000 morts, plus de 5600 blessés et causé d’énormes dégâts matériels dans plusieurs régions, principalement rurales. Peut-on se rendre au Maroc après la catastrophe ?

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.