Des homosexuels arrêtés à Tanger

21 février 2021 - 17h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

Cinq individus ont été interpellés samedi par les éléments de la préfecture de police de Tanger. Les suspects, des homosexuels, sont poursuivis pour atteinte à la pudeur et aménagement d’un local pour la prostitution.

Suite à une plainte déposée par les voisins pour nuisances sonores, une descente a été effectuée dans un appartement de la corniche de Tanger. 5 homosexuels ont été surpris en flagrant délit de relations sexuelles.

Selon le site Alayam24, deux mis en cause ont confié aux enquêteurs avoir entretenu des relations sexuelles pendant plus de 5 ans. 4 ont été poursuivis en état de liberté pour actes de débauche, tandis qu’une 5ᵉ personne a été incarcérée pour avoir aménagé un local pour la prostitution.

Les relations homosexuelles, tant féminines que masculines, sont illégales et sévèrement punies au Maroc. En vertu de l’article 489 du Code pénal, « est puni de l’emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de 200 à 1 000 dirhams, à moins que le fait ne constitue une infraction plus grave, quiconque commet un acte impudique ou contre nature avec un individu de son sexe ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Vive polémique autour d’un mariage homosexuel maroco-espagnol

Le mariage d’un Marocain originaire de la ville de Martil, dans le nord du pays, et un Espagnol résidant à Ceuta, fait polémique sur les réseaux sociaux.

Abdellah Taïa s’adresse aux jeunes gays marocains

Dans une lettre, l’écrivain marocain, Abdellah Taïa, s’adresse à la communauté LGBTQ en général et aux jeunes gay en particulier du Maroc. Il évoque les difficultés auxquelles...

Un juif britannique raconte sa dure vie de gay au Maroc

Dans une tribune libre, publiée par HuffPost, le professeur et coach britannique, J. Kaufmann, qui vit à Marrakech depuis quelques années, raconte sa dure vie de gay au Maroc....

Les cinq homosexuels arrêtés à Tanger risquent 3 ans de prison ferme

Les éléments de la préfecture de police ont interpellé, samedi 20 février, cinq individus pris en flagrant délit d’homosexualité dans un appartement à Tanger. Ils risquent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.