Maroc : les homosexuels ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire

29 mars 2022 - 08h20 - Ecrit par : S.A

Les homosexuels et les migrants en situation irrégulière figurent parmi les personnes qui ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire. C’est ce que révèle un rapport du Conseil civil de lutte contre toutes les formes de discrimination.

Les migrants en situation irrégulière, les personnes à besoin spécifique et les homosexuels font partie de ceux qui en ont le plus souffert, indique le dernier rapport du Conseil Civil de lutte contre toutes les formes de discrimination. D’après le document, la précarité et la vulnérabilité de certains groupes de populations présents sur le territoire marocain se sont accrus à cause de l’état d’urgence sanitaire. L’état d’urgence sanitaire a non seulement limité leurs possibilités de faire valoir leurs droits mais a aussi fait émerger certaines formes de discriminations systémiques.

À lire : 88 % des Marocains ne souhaitent pas avoir d’ami homosexuel

Selon les explications des auteurs du rapport, les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 « ont prévu de nouveaux délits qui ont fait courir à ceux qui les enfreignent des risques de poursuite pénale, sans pour autant prendre en compte les spécificités de certaines catégories de résidents » : les étrangers, les personnes dépendantes aux drogues et autres. Bon nombre d’entre eux ont été poursuivis pour avoir enfreint, malgré eux, les restrictions.

À lire : Des homosexuels arrêtés à Tanger

Pour étayer leurs propos, ils citent en exemple « les migrants en situation irrégulière qui ont été arrêtés et détenus durant l’état d’urgence sanitaire, en dehors de tout cadre juridique ». Sans possibilité d’avoir des moyens de recours. Le Conseil Civil de lutte contre toutes les formes de discrimination a dénoncé ces pratiques qui, selon lui, ne datent pas de la pandémie. Elles étaient appliquées par le passé, notamment dans le cadre de la lutte contre les migrations irrégulières et du contrôle des frontières. Entre mars et décembre 2020, 490 personnes étrangères, majoritairement ressortissantes d’Afrique de l’Ouest et Centrale, avaient été arrêtées, principalement dans les villes de Tanger, Laâyoune, Rabat, Dakhla et Nador, précise l’association.

Tags : Homosexualité Maroc - Immigration

Aller plus loin

88 % des Marocains ne souhaitent pas avoir d’ami homosexuel

88 % des Marocains ne voudraient pas d’ami homosexuel, selon une étude réalisée par l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA).

Les cinq homosexuels arrêtés à Tanger risquent 3 ans de prison ferme

Les éléments de la préfecture de police ont interpellé, samedi 20 février, cinq individus pris en flagrant délit d’homosexualité dans un appartement à Tanger. Ils risquent jusqu’à...

Le Maroc prolonge l’état d’urgence sanitaire jusqu’à fin juin

Une fois de plus, le Maroc vient de décider de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’à fin juin, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le...

Abdelilah Benkirane s’en prend aux homosexuels

Lors de la première réunion du comité national du Parti justice et développement (PJD), son secrétaire général, Abdelilah Benkirane a dit tout le mal qu’il pense des...

Nous vous recommandons

Vidéo intime de Vitaa à Marrakech sur la toile, la chanteuse agacée

La chanteuse française Vitaa s’est visiblement agacée du comportement de son styliste qui l’a filmée en pleine session bronzage au bord d’une piscine à Marrakech et a partagé une vidéo intime sur les réseaux sociaux. Voulant la filmer encore, la chanteuse a...

Voici les banques préférées des Marocains

Les Marocains ont évalué leur degré de satisfaction auprès des banques qui opèrent sur le territoire et qui se distinguent par leurs prestations et leurs offres. Quels ont été les résultats de cette étude et quelles sont les meilleures en 2021  ? Voici les...

Une étudiante voilée « humiliée » à l’université de Lyon

À l’université Jean Moulin Lyon 3 située dans le 8ᵉ arrondissement de Lyon, une étudiante voilée a été humiliée en plein cours et a dû partir. Une minorité d’étudiants est accusée de commettre des « intimidations et humiliations » dans ce lieu de savoir....

Vahid Halilhodzic critique les binationaux

En conférence de presse jeudi, Vahid Halilhodzic s’est prononcé sur les binationaux, surtout sur le refus de certains de jouer pour les Lions d’Atlas, préférant parfois opter pour leur seconde partie.

Maroc : protestation originale contre l’utilisation du français

Pour protester contre l’utilisation par la Fédération royale marocaine de basket-ball de la langue française dans les correspondances avec les clubs, la direction du club de basket-ball, Youssoufia de Rabat, a réagi de façon très...

Marhaba 2022 : affluence record et embouteillage monstre à la frontière de Sebta

Le flux de MRE vers le Maroc dans le cadre de l’Opération Marhaba a considérablement augmenté à Sebta depuis vendredi. Des milliers de personnes et des centaines de véhicules passent jusqu’à 9 heures dans la zone d’attente aménagée à la frontière pour éviter...

Rabat : un faux certificat pour faire accepter un adultère

Deux praticiens sont poursuivis devant la chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat pour falsification de certificat médical. L’un s’est fait aider par l’autre, sa collègue médecin, qui lui a établi un faux certificat médical attestant que sa femme,...

Tests Covid-19 au Maroc : voici les prix officiels

Les autorités marocaines ont décidé, lundi, de baisser les prix des tests de dépistage et de diagnostic du virus SARS-CoV-2. Les nouveaux tarifs plafonnés prennent effet à compter du 10 septembre...

Des attaques de méduses enregistrées dans le nord du Maroc

Plusieurs touristes en vacances sur la côte Tanger- Tétouan, ont été récemment attaquées par des méduses. Déjà plusieurs cas de piqûre de ces animaux marins ont été notés en ce début de saison estivale.

Younes Abaaoud possédait-il des esclaves yézidies en Syrie ?

Deux djihadistes belges dont Younes Abaaoud, frère d’Abdelhamid, l’un des cerveaux des attentats de Paris possédaient des esclaves yézidies. C’est du moins ce qu’a révélé une jeune fille yézidie, elle-même ancienne...