Des lesbiennes marocaines en prison au Qatar

28 octobre 2022 - 20h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Des lesbiennes marocaines sont détenues à Doha en raison de leur orientation sexuelle, l’homosexualité étant un délit passible de sept ans de prison au Qatar. Elles sont victimes de violences en tous genres.

Des témoignages de six anciens détenus LGBTQ (quatre femmes transgenres, une femme bisexuelle et un homosexuel) au Qatar, recueillis et documentés par l’ONG Human Rights Watch (HRW), il ressort que des lesbiennes marocaines sont parmi les membres de la communauté détenus dans le pays. « Il y avait de nombreuses autres personnes LGBT détenues là-bas : deux lesbiennes marocaines, quatre homosexuels philippins et un homosexuel népalais », a fait savoir une femme transgenre qatarie arrêtée par les forces de sécurité dans la rue à Doha par les agents de la Sécurité préventive. « J’ai été détenue pendant trois semaines sans être inculpée, et les agents m’ont harcelée sexuellement à plusieurs reprises. L’une des conditions de ma libération consistait à assister à des séances avec un psychologue qui “ferait de nouveau de moi un homme.” », a-t-elle confié.

À lire : Le témoignage des Marocains obligés de vivre leur homosexualité en France

Dans ce rapport publié à quelques semaines du coup d’envoi du Mondial 2022, HRW affirme que ces six détenus ont été contraints de débloquer leurs téléphones, ce qui a permis aux autorités d’accéder à des informations sur des membres de la communauté, mais aucun d’entre eux n’a été inculpé. L’ONG a appelé le Qatar à « mettre un terme aux mauvais traitements infligés par les forces de sécurité aux LGBTQ, y compris l’arrêt de tout programme parrainé par le gouvernement visant les pratiques de conversion ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Qatar - Homosexualité Maroc - Prison

Aller plus loin

Le témoignage des Marocains obligés de vivre leur homosexualité en France

Les restrictions de la loi pénalisant l’homosexualité, les pressions et le regard de la société, le rejet familial, poussent de nombreux homosexuels à fuir le Maroc afin de...

Maroc : les homosexuels ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire

Les homosexuels et les migrants en situation irrégulière figurent parmi les personnes qui ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire. C’est ce que révèle un rapport...

Le SOS d’une actrice marocaine en prison au Qatar

L’actrice marocaine Nawal Ahmed El Ammadi, alias Khouloud dans les milieux artistiques du Golfe, a été arrêtée et placée en détention au Qatar. Elle accuse son époux «...

Malaga : des homosexuels marocains agressés parce qu’ils faisaient « honte »

Trois jeunes d’origine marocaine (deux de 19 ans et un de 20 ans), ont violemment agressé en août et en septembre derniers à Malaga, deux couples d’homosexuels marocains. Ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.