88 % des Marocains ne souhaitent pas avoir d’ami homosexuel

19 mars 2022 - 20h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

88 % des Marocains ne voudraient pas d’ami homosexuel, selon une étude réalisée par l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA).

De même, près de la moitié (45 %) des personnes interrogées ne font pas confiance aux étrangers ou aux personnes pratiquant une autre religion que l’Islam, indique l’étude qui note aussi que 76 % des sondés n’auraient pas d’ami athée.

À lire : Maroc : un député appelle à dépénaliser l’homosexualité

Par ailleurs, 74 % des personnes interrogées estiment que les droits de l’homme ne sont pas respectés au Maroc, tandis que 95 % pensent que les pratiques de corruption sont répandues dans le pays.

L’étude a été menée en octobre et novembre derniers auprès d’un échantillon de 1 500 personnes âgées de plus de 18 ans, dont 68 % vivent en milieu urbain.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enquête - Homosexualité Maroc

Aller plus loin

Maroc : un roman sur l’homosexualité censuré, devient un best-seller

Le livre de l’écrivaine marocaine Fatima Ezzahra Amezgar, « Journal d’une lesbienne », a été retiré du Salon international du livre et de l’édition qui s’est tenu en juin à...

Maroc : les homosexuels ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire

Les homosexuels et les migrants en situation irrégulière figurent parmi les personnes qui ont le plus souffert durant l’état d’urgence sanitaire. C’est ce que révèle un rapport...

Le Maroc doit dépénaliser l’homosexualité selon l’ONU

Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU vient d’appeler les autorités marocaines à dépénaliser l’homosexualité. Cette demande survient après la polémique suscitée par...

Près d’une vingtaine de personnes poursuivies pour homosexualité à Casablanca

Les autorités marocaines ne semblent pas adoucir leur position concernant la question de l’homosexualité. On apprend aujourd’hui qu’une vingtaine d’homosexuels ont été arrêtés à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.