Les Marocains n’ont aucune confiance en leurs hôpitaux

10 octobre 2020 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

2 530 décès liés au coronavirus, c’est le bilan que déplore le Maroc face à seulement 1 642 lits en réanimation. Les populations insouciantes, tardent à prendre le chemin de l’hôpital, où les professionnels de santé, littéralement débordés, sont tendus.

Le cas d’un malade déclaré sur le tard, puis celui d’une fille (qui a contracté le virus sur son lieu de travail début septembre, le gardant pour elle), dans un immeuble à forte densité de Sidi Othmane, au sud-est de Casablanca, sont révélateurs de l’insouciance des populations qui n’ont recours au centre de santé que dans un état critique.

A l’mage des deux cas, beaucoup de malades restent chez eux, s’automédiquent et arrivent trop tard au centre de santé. « Nous sommes obligés de les hospitaliser" indique l’épidémiologiste Jaafar Heikel, spécialiste des maladies infectieuses. Refus du protocole thérapeutique, dispositif de tests peu accessible, peur d’être hospitalisé et surtout l’angoisse de l’hôpital public, sont autant de raisons qui ralentissent les dépistages, rapporte Le Monde.

Le retard des dépistages fait craindre aux spécialistes une recrudescence des cas graves et une surcharge des laboratoires et hôpitaux. De plus, dans le royaume, 99% des patients inscrits à la caisse d’assurance maladie préfèrent se faire soigner dans le privé. Les hôpitaux publics perdent la crédibilité à cause du double manque de personnel et de matériel. La diffusion d’une vidéo fin août, montrant le chaos dans un hôpital de Marrakech, a fini d’achever la réputation du secteur public.

Il faut noter que depuis quelques semaines, un dispositif de suivi à domicile permet de suivre les malades depuis leur maison, monitorés à distance par le personnel de la santé. "Et pourtant les gens n’ont pas confiance. Ils craignent toujours de voir l’ambulance arriver comme c’était le cas au début de la crise sanitaire ", déplore un biologiste à Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Comment expliquer le fort taux de contamination au coronavirus à Casablanca ?

La propagation inquiétante de la pandémie du coronavirus a fait l’objet d’un débat organisé par l’Association Bidawa Plus afin d’expliquer les raisons pour lesquelles la...

Vers un nouveau prolongement de l’état d’urgence au Maroc

Les Marocains seront fixés ce jeudi sur la prorogation ou non de l’état d’urgence sanitaire. La question fait partie des sujets inscrits à l’ordre du jour du prochain Conseil du...

60% des Marocains ne font pas confiance au gouvernement

Les Marocains font de moins en confiance aux institutions de l’État. Seulement un sur trois fait confiance au gouvernement, selon une étude publiée mercredi par l’Institut...

Ces articles devraient vous intéresser :

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.