Recherche

Melilla et Sebta font-elles la chasse aux imams marocains ?

© Copyright : DR

24 novembre 2019 - 14h20 - Société

Un imam marocain a été interdit de prêcher ce vendredi 22 novembre suite à un prétendu accord conclu entre les autorités espagnoles et algériennes sur la gestion des mosquées de Sebta et de Mellila.

Les imams marocains qui ont toujours dirigé les prières à Sebta et Melilla ne sont plus autorisés à prêcher dans les mosquées, rapporte le journal Assabah à cause de la signature d’un prétendu accord entre l’Espagne et l’Algérie.

Un imam marocain qui dirige la prière du vendredi depuis plus de 18 ans à Melilla a déjà subi la rigueur de cette nouvelle mesure. La Garde civile lui a interdit l’accès à la ville et l’a sommé d’aller diriger la prière à Nador, précise la même source.

Seule une association espagnole a dénoncé l’acte à travers un communiqué. Du côté du ministère des Habous et des affaires islamiques, aucune réaction n’a été enregistrée.

Pour certains ressortissants marocains, cette mesure entre dans la droite ligne d’un accord qui permet aux autorités algériennes de s’emparer des mosquées de la ville autonome.

A l’issue des réunions auxquelles avaient participé Houria Sehili la représentante du FLN en Espagne, coordinatrice générale des socialistes arabes, les autorités espagnoles et un Marocain affilié au groupe islamique Ennour, un accord aurait été conclu. Cet accord concerne la gestion des mosquées de Sebta et celles de Melilla.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact