Indochine : Les enfants oubliés des soldats marocains

2 mai 2024 - 10h00 - Monde - Ecrit par : S.A

De nombreux soldats marocains ont pris une part active dans la guerre d’Indochine encore appelée guerre de résistance antifrançaise. Que sont devenus leurs descendants restés en Vietnam ?

Entre 1947 et 1954, plus de 120 000 Maghrébins – majoritairement Marocains – ont rejoint les rangs de l’armée française en Indochine, pour se battre pour la France contre le mouvement indépendantiste du Viet Minh dans les années 1950. Environ 150 soldats sont restés au Vietnam après l’armistice de 1954. Parmi eux, Mzid Ben Ali – transfuge ou captif – qui s’est mis en couple avec une Vietnamienne à Ba Vi. Il faisait partie des 300 « soldats africains et européens transfuges ou emprisonnés » qui s’étaient installés dans un village agricole du district de Ba Vi, situé à environ 50 kilomètres de Hanoï. Un garçon est né de cette union en 1959 : Le Tuan Binh.

À lire :Quand les soldats marocains tournaient le dos à la France

Mzid Ben Ali est décédé en 1968, mais ses obsèques n’ont pas été organisées. À l’époque, la guerre avec les États-Unis s’était intensifiée. Son corps avait disparu. Seule une pierre tombale prouve qu’il a vécu et est mort au Vietnam. Son fils Binh a conservé la dalle de pierre, gravée de la nationalité de son père : « Marocaine ». « C’est très émouvant pour moi », s’émeut l’homme de 64 ans. Il sait peu de choses sur son père, ses expériences pendant la guerre. « C’était un homme de peu de mots », a confié le sexagénaire. Il a probablement fait défection vers la fin du conflit, en 1953 ou 1954. Alors que des Marocains étaient retournés au Maroc dans les années 1970, Binh a préféré rester avec sa mère vietnamienne et ses deux frères, Boujamaa et Abdallah.

À lire :Hommage aux soldats marocains morts pour la France

Depuis de nombreuses années, Binh lutte pour que son passé soit reconnu. En 2016, ses deux enfants, nés d’une mère vietnamienne, sous un patronyme choisi par l’ambassade : El Mekki, et lui ont obtenu le passeport marocain, mais il ne s’est jamais rendu au Maroc. Sa fille Leila, âgée de 36 ans, vit désormais à Casablanca. « Maintenant, je suis trop vieux. J’ai donné cette opportunité à ma fille. […] Je suis heureux maintenant que certains de mes rêves soient devenus réalité », a-t-il déclaré.

À lire :La Corée rend hommage aux anciens soldats marocains

Le 2 mars 1956, le Maroc obtient son indépendance, deux ans après la fin de la première guerre d’Indochine. Entre 1956 et 1960, des soldats marocains déserteurs de l’armée française ont construit la Porte du Maroc dans le jardin d’une famille qui accueille chaque mois une poignée de visiteurs dans le quartier de Ba Vi à Hanoi en hommage à leur pays d’origine. Durant l’extrême pauvreté des années 1990, « des ferrailleurs demandaient s’ils pouvaient prendre des parties du portail », a confié un membre de la famille sous couvert d’anonymat. En 2009, l’ambassade du Maroc a entrepris des travaux de rénovation de l’infrastructure au moment où les recherches commençaient à mettre en lumière le rôle des soldats des colonies françaises en Indochine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Vietnam - Défense - Armement

Aller plus loin

Quand les soldats marocains tournaient le dos à la France

La chercheuse et écrivaine italo-marocaine, Anna Mahjar-Barducci, a rendu hommage à son grand-père marocain qui a pris une part active dans la guerre d’Indochine encore appelée...

La Corée rend hommage aux anciens soldats marocains

« Maroc-Corée, Frères de Sang », c’est le nom de cet ouvrage bilingue (français/anglais), édité conjointement par l’ambassade de la République de Corée à Rabat et la Fondation...

Hommage aux soldats marocains morts pour la France

Une cérémonie d’hommage aux soldats marocains morts pour la France durant la Seconde guerre mondiale a été rendue ce dimanche 8 mai.

Hommage aux soldats marocains de la guerre de Corée

L’ambassade de la Corée du Sud à Rabat a rendu hommage aux soldats marocains qui ont participé à la guerre de Corée en 1950-53. Des restes de ces derniers ont été découverts au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

La normalisation des relations avec le Maroc booste les exportations d’armes israéliennes

Depuis la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, les exportations d’armes israéliennes ne cessent d’augmenter. Une hausse de 30 % a été enregistrée l’année dernière grâce, notamment, au Maroc.

Armée marocaine : budget record et capacités renforcées

Le budget du ministère marocain de la Défense atteint le niveau record de 124,7 milliards de dirhams (12,2 milliards de dollars). Et, les Forces armées royales (FAR) prévoient de conclure des accords records pour renforcer leurs capacités.

La fabrication de drones militaires devient réalité au Maroc

Le Maroc a démarré les activités industrielles de défense, notamment la fabrication de drones équipés de matériel d’observation, de surveillance et d’armement.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».