Recherche

Indonésie : une femme entre dans une mosquée avec son chien et échappe à la prison

© Copyright : DR

9 février 2020 - 15h00 - Monde

Une femme chrétienne a été accusée de blasphème en Indonésie, après avoir fait irruption dans une mosquée avec son chien. Elle échappe de peu à la prison, parce que souffrant d’une maladie mentale sévère.

L’acte de l’accusée est considéré comme un blasphème en Indonésie, pays d’Asie du Sud-est qui compte le plus grand nombre de musulmans au monde. Il n’en fallait pas plus pour que la vidéo, devenue virale, montrant Suzethe Margareth, 52 ans, sortant d’une mosquée avec ses chaussures aux pieds et son chien, ne déclenche un tollé dans tout le pays.

En Islam, les chiens sont considérés comme impurs et il est interdit de garder ses chaussures dans une mosquée. Interpellée, l’accusée avait expliqué qu’elle était entrée dans la mosquée parce qu’elle se pensait poursuivie et qu’elle avait entendu des voix lui disant que son mari convolait en justes noces à l’intérieur, rapportent les médias locaux.

La même source précise que l’accusée a été relaxée par un juge du tribunal de Bogor, ville des environs de Jakarta, où s’est produit l’incident. Il a pris en considération la santé mentale de l’accusée et a renoncé à sa condamnation à une peine de prison, alors que le Parquet avait requis six mois ferme contre la femme.

À l’issue du procès, l’avocat de la victime a salué un verdict "juste" du tribunal. Il a également relevé que sa cliente souffrait de schizophrénie paranoïde. Quant au représentant de la mosquée, Ruslan A. Suhady, il a dénoncé cette défense en arguant que les gens qui ont des troubles mentaux vont généralement nus dans les rues. "Cette femme avait des vêtements propres", s’est-il indigné. Malheureusement, selon les médias locaux, le chien impliqué dans cet incident n’a pas survécu, après avoir été percuté par un véhicule.

Mots clés: Religion , Droits et Justice , Procès , Indonesie , Islam

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact