L’influenceuse Warda jugée après « sa blague » sur un bébé israélien dans un four

11 novembre 2023 - 08h30 - France - Ecrit par : Bladi.net

L’influenceuse Warda A., au cœur d’une controverse liée à sa vidéo ironique sur la prétendue mort d’un bébé israélien dans un four lors des attaques du Hamas en octobre, a été placée en garde à vue pour apologie du terrorisme.

Devant être jugée en comparution immédiate vendredi, son jugement a été finalement reporté au 22 novembre. Elle reste sous contrôle judiciaire. Dans la vidéo incriminée, datant de la semaine dernière, elle avait commenté de manière sarcastique la situation du bébé, suscitant des signalements sur la plateforme Pharos et une enquête préliminaire le 3 novembre.

A lire : Message de soutien à la Palestine : Anwar El Ghazi viré par son club

La brigade criminelle a ensuite pris en charge l’affaire après les multiples signalements, et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé avoir saisi la justice, appuyé par des organisations telles que la Licra et Avocats sans frontières.

La jeune femme de nationalité française selon son avocat, est poursuivie pour « apologie du terrorisme au moyen d’un service de communication en ligne » et « provocation publique à la haine à la violence ou à la discrimination ». La vidéo a également été signalée au Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PNLH) du parquet de Paris. 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Israël - Procès - Palestine

Aller plus loin

Belgique : Saint-Nicolas remplacé par Sidi Nicolas ?

Le bourgmestre de Saint-Gilles, Jean Spinette (PS) a créé la polémique en disant qu’il « trouverait comique d’avoir un Sidi Nicolas qui fournit des clémentines aux enfants » en...

De Tiktok à trafiquante de drogue : l’histoire mouvementée d’une influenceuse

Soupçonnée de trafic de drogue, une influenceuse a été arrêtée par la police judiciaire de Sala El Jadida. Il lui est reproché d’avoir repris l’activité illicite de son mari...

Soutien à la Palestine : Polémique en Belgique après les propos de Fouad Ahidar

Le député bruxellois et président de la Commission communautaire flamande, Fouad Ahidar, a présenté ses excuses suite à des déclarations polémiques relatives au conflit...

Soutien à la Palestine : l’imam Adil Charkaoui dans le viseur du gouvernement canadien

L’imam de Montréal Adil Charkaoui, d’origine marocaine, s’est mis à dos le chef du gouvernement du Québec, ainsi que des hommes politiques du pays après avoir soutenu la Palestine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.