Interdiction d’une marche des Rifains de Belgique

25 octobre 2022 - 08h00 - Belgique - Ecrit par : A.T

Suite à l’interdiction d’une marche par la commune de Molenbeek, le Rassemblement des Rifains de Belgique a réagi, dénonçant une atteinte grave au droit à la liberté d’expression. Un recours en extrême urgence au Conseil d’État a été annoncé.

La manifestation projetée le 29 octobre prochain est prévue en marge à la commémoration du 6ᵉ anniversaire de la mort de Mouhcine Fikri, marchand de poissons broyé dans une benne à ordure le 28 octobre 2016 à Al-Hoceima, explique un communiqué de l’association. Cet événement tragique donnera naissance au mouvement du Hirak dont les activistes ont été condamnés jusqu’à 20 ans de prison ferme, souligne le document.

Cette année, les autorités de Molenbeek ont refusé d’accorder l’autorisation pour cet évènement. « Cette commémoration n’a aucun lien avec la commune et ses habitants, blocage de la circulation sur des axes et que cette marche ne participe en rien à la cohésion sociale », ont-elles indiqué.

A lire : Nabila Mounib ressort le projet d’amnistie pour les détenus du Hirak

Ces motivations qualifiées de fallacieuses manquent d’objectivité et de pertinence, selon le Rassemblement des Rifains de Belgique, soutenant qu’il s’agit d’une atteinte grave au droit à la liberté d’expression qui est un droit fondamental, garanti par la Constitution belge ainsi que par diverses dispositions des traités relatifs aux droits humains.

Conséquence, l’association a annoncé son intention de saisir le Conseil d’État en extrême urgence pour faire valoir son droit à la liberté d’expression et de manifestation.

Sujets associés : Bruxelles - Manifestation - Molenbeek

Aller plus loin

Une proposition de loi pour amnistier les détenus du Hirak du Rif

Les députés vont bientôt examiner une nouvelle proposition de loi relative aux détenus du Hirak du Rif. Le texte déposé par la secrétaire générale du Parti socialiste unifié...

Nabila Mounib ressort le projet d’amnistie pour les détenus du Hirak

La députée du Parti Socialiste Unifié (PSU), Nabila Mounib, remet sur la table du parlement, la proposition de loi pour accorder l’amnistie générale aux détenus du Hirak.

Offense à Mohammed VI : un militant du Rif écope de quatre ans de prison

Le militant rifain, Rabia Ablaq, a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal de première instance d’Al Hoceima pour avoir manqué de respect au roi Mohammed VI dans...

Pas de grâce royale pour les détenus du Hirak du Rif

Le roi Mohammed VI n’a pas gracié les détenus du Hirak du Rif et les journalistes emprisonnés à l’occasion de la commémoration de la présentation du Manifeste de l’Indépendance,...

Ces articles devraient vous intéresser :