Nabila Mounib ressort le projet d’amnistie pour les détenus du Hirak

27 avril 2022 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

La députée du Parti Socialiste Unifié (PSU), Nabila Mounib, remet sur la table du parlement, la proposition de loi pour accorder l’amnistie générale aux détenus du Hirak. 

« L’approbation de ce projet de loi renforcera la confiance entre l’État et les régions marginalisées. Une réconciliation historique avec ces zones est nécessaire pour avancer dans le développement », a déclaré Nabila Mounib, soulignant que le gouvernement a désormais reconnu les revendications des militants du Hirak comme « légitimes et justes » et que le projet de loi a ainsi toutes les chances d’aboutir.

À lire : Pas de grâce royale pour les détenus du Hirak du Rif

En substance, ce projet de loi qui attend d’être examiné, demande l’annulation de toutes les peines prononcées à l’encontre des personnes détenues lors des manifestations qui ont eu lieu en octobre 2016, dans la région du Rif. Mais selon de nombreux spécialistes, la demande du PSU risque d’échouer, le parti étant très minoritaire au parlement.

À lire : Appel à la libération de tous les détenus du Hirak

Mais Nabila Mounib entend convaincre le reste de ses collègues à se joindre au PSU pour le vote de cette loi qui, selon elle, ne serait que justice pour les détenus du Hirak. De plus, en novembre dernier, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a avait affirmé travailler sur une demande d’amnistie pour les détenus du Hirak.

À lire : Hirak du Rif : une campagne « Bouche muette » des Marocains d’ici et d’ailleurs ?

Cependant, si la députée tient à défendre ce projet de loi, il lui faudra accepter le vaccin anti-Covid, puisqu’elle est interdite d’entrer au parlement pour défaut de carnet de vaccination.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Parti Socialiste Unifié (PSU) - Nabila Mounib - Parlement marocain - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Aller plus loin

Deux Marocains du Rif expulsés d’Espagne, après le rejet de leur demande d’asile

Après avoir rejeté leur demande d’asile, les autorités espagnoles ont procédé à l’expulsion de deux Marocains du Rif. Ils ont embarqué dans un vol spécial à destination de...

Appel à la libération de tous les détenus du Hirak

Abdellatif Ouahbi a appelé, le samedi 31 août dernier, depuis Tanger, à la libération de tous les détenus rifains, y compris Nasser Zefzafi. Pour cet avocat et homme politique...

Maroc : sept militants du Hirak du Rif émigrent clandestinement en Espagne

Sept anciens prisonniers et militants du mouvement du Hirak, qui avaient participé aux manifestations sociales dans la région du Rif en 2017, ont émigré en Espagne. Ils ont...

Hirak du Rif : une campagne « Bouche muette » des Marocains d’ici et d’ailleurs ?

Des photos de personnes, la bouche fermée par des rubans adhésifs, commencent à se propager sur les réseaux sociaux. Une manière de protester contre les peines, jugées sévères,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette...

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Contenus choquants en ligne : Le Maroc veut sévir

La prolifération de contenus immoraux, futiles et offensants sur les réseaux sociaux préoccupe la société civile et les acteurs politiques, surtout les députés de l’opposition. Ceux-ci demandent des actions décisives pour lutter contre ce phénomène...

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.