Recherche

Appel à la libération de tous les détenus du Hirak

© Copyright : DR

3 septembre 2019 - 15h00 - Société

Abdellatif Ouahbi a appelé, le samedi 31 août dernier, depuis Tanger, à la libération de tous les détenus rifains, y compris Nasser Zefzafi. Pour cet avocat et homme politique qu’on ne présente plus, c’est de cette seule façon que l’on réussira à tourner la page des événements d’Al Hoceima.

"Nous sommes confiants que bientôt les rayons de l’espoir apparaîtront dans le ciel du Rif et amèneront une ouverture, le sourire et la joie sur le visage de tous les Rifains", a déclaré Ouahbi qui a saisi l’occasion d’un meeting populaire du PAM à Tanger, pour rappeler l’intérêt particulier qu’accorde le Roi Mohammed VI au Rif.

Ensuite, l’avocat, à en croire le site Article19.ma, a profité pour lancer un appel à la libération d’une quarantaine de Rifains détenus dans les prisons au nord du Royaume, suite à leur condamnation par la justice à de lourdes peines d’emprisonnement.

"Messieurs, à travers notre marocanité et notre fierté et notre attachement à notre nationalité, nous implorons une grâce pour nos frères marocains détenus dans le Rif, une grâce pour tous et sans exception", a ajouté le leader du PAM dont le message ne souffre d’aucune ambiguïté.

En effet, Ouahbi voudrait ainsi s’intéresser particulièrement au cas de la figure emblématique du Hirak du Rif, en la personne de Nasser Zefzafi détenu dans une prison de Fès pour une peine d’emprisonnement de 20 ans. Récemment, celui-ci a même demandé à être déchu de sa nationalité marocaine, alimentant davantage la polémique autour de sa personne et de toutes celles impliquées dans les événements survenus en 2017 à Al Hoceima.

Abdellatif Ouahbi, qui lançait cet appel devant plusieurs centaines de militants du PAM, au cours de la réunion du Comité préparatoire pour le 4ème Congrès national prévu pour fin septembre 2019 à Bouznika, n’ignorait pas sans doute son impact.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact