Réaction de l’Iran suite aux accusations du Maroc

9 mai 2021 - 10h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a réagi aux accusations de Nasser Bourita exprimées lors de sa participation à la réunion tenue par visioconférence de la Commission américaine des affaires publiques d’Israël (AIPAC), le lobby israélien actif aux États-Unis. Le patron de la diplomatie marocaine a accusé l’Iran d’«  agir par l’intermédiaire de mandataires pour déstabiliser l’Afrique du Nord et de l’Ouest ».

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté les accusations de Nasser Bourita, chef de la diplomatie marocaine, lesquelles ont été exprimées lors de son intervention devant l’AIPAC, rapporte Al Manar. Saeed Khatibzadeh dénonce des « allégations sans fondement contre l’Iran ».

« En raison de son incapacité à résoudre ses propres problèmes régionaux, le gouvernement du Maroc a exprimé son soutien au régime criminel sioniste et a une fois de plus répété les allégations sans fondement contre la République islamiste d’Iran », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. Selon lui, « de telles accusations non fondées contre l’Iran ne font que contribuer aux complots américains et israéliens dans la région et travaillent contre les partisans de la juste cause palestinienne ».

« Il est dommage que le Maroc qui occupe actuellement la présidence du Comité Al-Qods détourne l’attention du principal problème du monde islamique, à savoir la lutte contre la nouvelle agression à Al-Qods et la défense des droits de la nation palestienne, alors que le monde musulman a plus que jamais besoin d’unité et de solidarité », a déploré le responsable iranien.

Jeudi, Nasser Bourita est intervenu devant l’AIPAC. « Les gens en savent plus sur les activités nucléaires de l’Iran, mais l’Iran agit également par l’intermédiaire de mandataires pour déstabiliser l’Afrique du Nord et de l’Ouest », a-t-il déclaré, avant de soutenir la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Selon le chef de la diplomatie marocaine, le rapprochement entre le royaume et l’État hébreu est un facteur qui renforcera la dynamique de paix au Moyen-Orient.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Iran - Israël - Nasser Bourita

Aller plus loin

Le Maroc renforce sa stratégie dans la lutte contre le terrorisme

Face au terrorisme et l’extrémisme qui étendent leurs tentacules, le Maroc a décidé d’innover en matière de stratégies pour une lutte efficace. Les autorités se sont tournées...

L’Iran répond aux accusations du Maroc

Le ministère iranien des Affaires étrangères a répondu au Maroc qui l’a accusé d’infiltrer l’Afrique et de propager le chiisme sur le continent.

L’Iran veut rétablir ses relations diplomatiques avec le Maroc

L’Iran cherche à renouer le dialogue avec le Maroc après trois ans de gel des relations diplomatiques.

L’Iran provoque le Maroc

Le ministre iranien des Affaires étrangères, a, dans un tweet, attribué le Sahara marocain à la République arabe sahraouie démocratique RASD, en plaçant l’étendard du Polisario...

Ces articles devraient vous intéresser :

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.