Italie : le Consul du Maroc à Bari arrêté pour corruption

29 décembre 2019 - 15h20 - Monde - Ecrit par : K.B

Poursuivis pour détournement de fonds, égarement de documents officiels, corruption financière et faillite frauduleuse, le Consul honoraire du Maroc à Bari, Vincenzo Abbinante, et l’ancien maire de Casamassima, Domenico Birardi, ont été arrêtés vendredi 27 décembre par les autorités italiennes.

Selon La Repubblica, les faits remontent aux années 2013-2017, quand un entrepreneur avait déposé une plainte auprès du parquet de Bari, pour avoir relevé des opérations suspectes dans son entreprise, après en avoir confié la gestion du personnel à Birardi, consultant en emploi.

En 3 ans, son entreprise, Prestigia srl, aurait embauché 450 employés à son insu sans payer d’impôts ni de cotisations sociales. La société aurait signé des contrats de passation de marchés avec une dizaine d’entreprises, agissant comme une agence temporaire, en oubliant de payer les taxes correspondantes.

Abbinante, 46 ans, et Briardi, 56 ans, auraient provoqué la faillite de Prestigia srl, en laissant plus de 3 millions d’euros d’arriérés de taxes et cotisations sociales et en effectuant des retraits en espèces injustifiés de l’ordre de 4 millions d’euros, en plus d’émettre des factures fictives pour 3,6 millions d’euros.

Les malversations du Consul honoraire du Maroc à Bari, incarcéré à la prison locale, ont pu être relevées grâce à la vérification des écarts entre les activités commerciales et les avis d’imposition relatifs aux revenus déclarés. Une conversation avec des partenaires commerciaux sud-américains a permis aux autorités de confirmer le recours à la corruption.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Italie - Corruption

Aller plus loin

Barcelone : la nomination d’un nouveau Consul suscite de l’espoir chez les MRE

La nomination du nouveau Consul honoraire de Barcelone a été longuement attendue et saluée par les Marocains résidant dans la ville.

Etats-Unis : le consulat du Maroc à New York éclaboussé par un scandale

C’est un véritable scandale qui vient éclabousser l’image du Maroc et qui vient de se produire à New-York. Un groupe de Philippins auraient été engagés pour travailler dans un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Hafid Derradji accuse la CAF de corruption à cause du Maroc

Le commentateur sportif algérien de beIN Sports, Hafid Derradji, affirme que la Confédération africaine de football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025 au Maroc et n’hésite pas à accuser l’organisation de...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Corruption au Maroc : les chiffres qui révèlent l’étendue des dégâts

Une étude de l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption (INPPLC) dresse un état des lieux préoccupant de la corruption au Maroc.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.