PJD : Jamaâ Mouâtassim libéré

22 février 2011 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : L.A

Jamaâ Moâtassim, membre dirigeant du PJD emprisonné à Salé depuis le 14 janvier pour corruption et abus de pouvoir, a été libéré vendredi dernier.

Vice-maire de Salé, Jamaâ Moâtassim a été libéré en même temps que le promoteur immobilier impliqué dans la même affaire, Mohamed Aaoud.

Les deux hommes se trouvaient en détention préventive et sont accusés avec une vingtaine d’autres personnes, de "corruption, abus de pouvoir, falsification de documents officiels et administratifs et création de groupements d’habitat en violation des normes urbanistiques".

Jamaâ Moâtassim, qui devait normalement être présenté lundi 21 février au juge, a été nommé au Conseil économique et social ce même lundi par le Roi Mohammed VI.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Salé - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Jamaâ Mouâtassim - Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE)

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Transferts des MRE : plus de 109 milliards de dirhams en 2022

Les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE) vers le Maroc ont connu une progression annuelle moyenne de 6 % au cours des dernières années, atteignant un record de plus de 109 milliards de dirhams en 2022 contre 93,6 milliards en...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...