Accidents de la route : Karim Ghellab a-t-il sous-évalué ?

13 février 2012 - 13h19 - Maroc - Ecrit par : J.L

Le nombre d’accidents au Maroc n’a pas baissé mais serait plutôt en hausse de 1,7% d’après le nouveau ministre du Transport et de l’Equipement, Abdelaziz Rebbah. Le constat remet en cause le nouveau code de la route et les déclarations de l’ancien ministre du Transport Karim Ghellab, qui avait annoncé une baisse de 6,15% d’accidents.

Les accidents mortels ont enregistré une hausse 14,5%, soit 4066 morts, a indiqué Abdelaziz Rebbah, alors que Karim Ghellab assurait que le nombre d’accidents mortels (+0,36%) stagnait depuis l’entrée en vigueur du nouveau code de la route.

Pressé par la grève nationale du transport prévue le 18 février prochain, qui coïncide avec la journée nationale de la sécurité routière, Abdelaziz Rebbah a affirmé au quotidien Al Ahdat Al Maghribia que "la réforme du nouveau code de la route s’impose, pour résoudre les problèmes en suspens".

Rebbah qui appelle les professionnels du transport et les citoyens à mener une réflexion commune sur le nouveau code de la route, estime que le "texte n’est pas sacré et que le plus important, ce sont la sécurité et l’intérêt des citoyens".

Mise à jour 14-02-2012 :

L’ancien ministre des Transports, Karim Ghellab, a démenti aujourd’hui les chiffres des accidents de la route publiés par bladi.net. Chiffres à l’appui, l’ancien ministre confirme une baisse de 6,6% du nombre d’accidents et une quasi stagnation (+0,36%) du nombre de morts sur les routes entre octobre 2010 et septembre 2011.

Sur le tableau suivant, l’on remarque que sur cette même période, le Maroc a enregistré pour la première fois depuis octobre 2004, une baisse du nombre d’accidents de la route.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Karim Ghellab - Accident - Routier - Abdelaziz Rebbah - Code de la route marocain - Ministère de l’Equipement et du Transport

Aller plus loin

Maroc : les accidents de la route coûtent cher à l’État

Au Maroc, le coût économique et social engendré par la mauvaise sécurité routière au Maroc est estimé à 1,7 % du PIB par an. Le constat est basé sur l’analyse des dépenses dues...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 1300 km de nouvelles lignes TGV

Le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Adeljalil, a présenté mardi à la Chambre des conseillers, le point des actions menées par l’Office national des chemins de fer (ONCF) en vue de renforcer et de moderniser le transport ferroviaire...

Autoroute Tanger Med, attention danger !

Les usagers de la route réclament la sécurisation de l’autoroute menant au port de Tanger Med où de nombreux cas d’accident continuent d’être enregistrés.

Maroc : à peine arrivé, Ryanair fait déjà polémique

Le ministère du Tourisme et celui du Transport et de la logistique ont tenu à faire une mise au point concernant le supposé soutien financier octroyé à Ryanair pour opérer des vols intérieurs au Maroc, la concurrence déloyale à Royal Air Maroc et le...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : les auteurs d’infractions routières plus durement sanctionnés

Au Maroc, certaines infractions routières seront plus sévèrement punies. Tel est le vœu de la Gendarmerie royale qui mise sur la correction de certaines lacunes judiciaires.

Maroc : Des autoroutes flambant neuves pour la Coupe du Monde

Le Maroc s’active pour renforcer son réseau routier et autoroutier, dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il organise aux côtés de l’Espagne et du Portugal.

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...