L’huile d’olive de Kelaâ des Sraghna et Rhamna bientôt certifiée

3 juillet 2020 - 03h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Le département de l’Agriculture a sollicité l’expertise du cabinet Phyto Consulting pour développer un signe distinctif d’origine et une qualité spécifique à l’huile d’olive de Kelaâ des Sraghna et Rhamna.

Le processus de caractérisation et de valorisation de l’huile d’olive issue de Kelaâ des Sraghna et Rhamna suit son cours. Avec le travail qu’abat le cabinet Phyto Consulting, cette huile aura bientôt son signe distinctif d’origine, rapporte Le Matin.

Les données du département de l’Agriculture indiquent que l’oléiculture est la principale filière arboricole dans la région Marrakech-Safi avec une superficie de 235 000 ha, soit 22% de la superficie oléicole nationale. Les deux zones du projet font partie de cette région.

La production de la région représente en moyenne 25% de la production nationale d’olives. Elle contribue à hauteur de 64% aux exportations nationales de conserves d’olives et 24% aux exportations d’huile d’olive, est-il précisé. Avec une superficie de près de 76 000 hectares, la production de la province de Kelaâ des Sraghna représente plus de 40% de celle de la région.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Kelaât des Sraghna - Rhamna - Huile d’olive

Aller plus loin

Hausse des exportations marocaines d’huile d’olive

Alors que la production d’huile d’olive mondiale est en chute libre pour la troisième année consécutive, le Maroc devrait voir ses exportations doubler.

Oléiculture : augmentation de 55% de la superficie cultivée en dix ans dans l’Oriental

La culture de l’olivier dans la région de l’Oriental est passée de 77 000 hectares en 2009 à 120 000 hectares en 2019. Une progression de 55% qui a été possible grâce au Plan...

L’huile d’olive marocaine, une des meilleures au monde

Le Maroc occupe la 9ᵉ place du top 10 des grands producteurs de l’huile d’olive. La production du royaume tourne autour de 85 000 tonnes.

Le Marocain consomme en moyenne 4 litres d’huile d’olive par an

Le Conseil oléicole international (COI) prévoit une baisse de la consommation mondiale de l’huile d’olive de 1,5 % au cours de la saison 2020-2021 par rapport à la campagne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc fait un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Premier ministre Ralph Gonsalves a annoncé que le Maroc fera un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.