Le Marocain consomme en moyenne 4 litres d’huile d’olive par an

8 mars 2021 - 13h20 - Economie - Ecrit par : G.A

Le Conseil oléicole international (COI) prévoit une baisse de la consommation mondiale de l’huile d’olive de 1,5 % au cours de la saison 2020-2021 par rapport à la campagne 2019-2020, pour s’établir à moins de 3,2 millions de tonnes. Au Maroc, la consommation d’huile d’olive maintient une tendance positive puisqu’elle est déjà la deuxième huile la plus consommée par les Marocains.

Le COI a indiqué que la consommation mondiale en matière d’huile d’olive aurait atteint 3,2 millions de tonnes durant la campagne 2019/2020, soit une augmentation de 5,8 %, selon les données provisoires. Elle serait de 2,204 millions de tonnes dans les pays membres de cette structure, soit une augmentation de 3,4 % en comparaison avec la saison écoulée.

Le Maroc et l’Albanie, membres du COI, se sont distingués en 2019, avec des valeurs supérieures à 4 litres de consommation d’huile d’olive par habitant et par an. La consommation par habitant et par an de tous les pays membres est de 2,2 litres. Dans le reste des pays non-membres du COI, la consommation serait d’environ 1,030 million de tonnes, soit une augmentation de 11,4 %.

Parmi les pays européens membres du COI, la France, l’Italie, Chypre et le Portugal ont enregistré une consommation supérieure à 5 litres par habitant et par an. La consommation d’huile d’olive dans l’Union européenne est de 2,9 litres par habitant et par an.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Consommation - Alimentation - Huile d’olive

Aller plus loin

Le Maroc veut mieux positionner l’huile d’olive en Méditerranée

Face à la faiblesse des exportations en huile d’olive, le Maroc s’active pour son meilleur positionnement en Méditerranée.

L’huile d’olive marocaine, une des meilleures au monde

Le Maroc occupe la 9ᵉ place du top 10 des grands producteurs de l’huile d’olive. La production du royaume tourne autour de 85 000 tonnes.

L’huile d’olive de Kelaâ des Sraghna et Rhamna bientôt certifiée

Le département de l’Agriculture a sollicité l’expertise du cabinet Phyto Consulting pour développer un signe distinctif d’origine et une qualité spécifique à l’huile d’olive de...

Huile d’olive : le Maroc prépare son entrée sur le marché anglais

Afin de booster ses exportations vers le Royaume-Uni, l’Agence de développement agricole (ADA) veut réaliser l’étude du marché sur l’huile d’olive conditionnée.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

« Ain Ifrane » vendue

La société Mutandis vient de conclure un contrat de cession avec la Société des Boissons du Maroc (SBM), en vue de l’acquisition de « Ain Ifrane ». Montant de la transaction : 380 millions de dirhams.

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.