La tomate marocaine fait peur aux Russes

20 août 2020 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les producteurs de fruits et de légumes de l’Union économique eurasienne (UEEA) ont appelé la Russie à interdire l’importation des tomates marocaines pendant deux mois. Ils dénoncent une concurrence déloyale.

Dans une correspondance adressée au ministère russe de l’Agriculture, les membres de l’UEEA (Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizistan, Russie) affirment que la tomate marocaine concurrence celle produite sous serre de manière déloyale, fait savoir Al Ahdath Al Maghribia. Selon eux, le Maroc pratique un prix de vente bas qui ne couvre pas le coût de revient de la production locale.

Pour étayer leur argumentation, ces producteurs expliquent que les conditions climatiques au Maroc et en Turquie sont les meilleures permettant ainsi une culture de la tomate dans les champs à moindre coût tandis que la culture de ce légume sous serre dans les pays de l’UEEA demande beaucoup​ d’électricité pour l’éclairage et la ventilation.

Paradoxalement, l’Union explique que la forte baisse du prix de vente au détail de la tomate est également due à d’autres facteurs : la période de confinement imposée par la pandémie de coronavirus, la dépréciation du rouble et le recul sensible de la demande pour les légumes et fruits.

Afin de limiter les répercussions des importations de la tomate marocaine, l’UEEA demande en outre une taxation de 80%. De quoi, espère-t-elle, permettre de concurrencer les importateurs et de fournir à la population des produits locaux.

Pour le ministère, l’interdiction de l’importation des tomates marocaines est loin de contribuer au renforcement de l’économie locale, et serait une​ violation des engagements de la Russie envers l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Il a été donc décidé de la mise en place d’une commission composée de membres de l’UEEA. Cette commission est chargée d’évaluer les quantités de tomates importées, ainsi que le préjudice que les producteurs auraient subi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Russie - Importations - Agriculture

Aller plus loin

Les exportations de la tomate marocaine vers la Russie ont baissé de 99%

Les exportations marocaines de tomates vers la Russie ont chuté de 99,86 % en cinq ans, passant de 126,48 millions de kilos vendus en 2016 à seulement 181 000 kilos en 2021.

Le Royaume, premier fournisseur de myrtilles de la Russie

Les exportations de fruits vers le marché russe ont atteint durant le premier semestre 2020, 1 900 tonnes et généré 13,7 millions de dollars. Le Maroc confirme ainsi sa...

Pourquoi la tomate marocaine a-t-elle été bloquée en Russie ?

Les autorités phytosanitaires russes ont bloqué 211 tonnes de tomate marocaine au port de Saint-Pétersbourg l’année dernière en raison de la découverte d’une infection.

La tomate marocaine a toujours la cote en Europe

La tomate marocaine est très présente sur les marchés européens en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. La campagne d’exportation a démarré sur les chapeaux de roues.

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.