Des responsables de Laayoune détournent 50 millions de dirhams

28 mai 2015 - 15h07 - Espagne - Ecrit par : J.L

Des responsables de la ville de Laâyoune ont créé deux collectivités territoriales fictives pour détourner la bagatelle plus de 50 millions de dirhams. L’argent a été transféré vers les comptes de cinq entreprises privées.

En plus du trésorier provincial de Laâyoune, du percepteur et de son adjoint, cinq hommes d’affaires, dont certains ont déjà quitté le Maroc, et un élu du Parti de l’Union Socialiste des Forces Populaires, sont impliqués dans cette affaire, rapporte le quotidien Assabah.

Les suspects ont procédé à ces opérations de détournement de fonds entre 2011 et 2014, après avoir falsifié des documents et des données informatiques pour créer deux fausses collectivités territoriales à part entière, qu’ils ont dotées de comptes en banque fictifs.

Les transferts d’argent étaient effectués par le percepteur et son adjoint vers les comptes de cinq entreprises comme si il s’agissait de comptes de deux collectivités territoriales à part entière. Les patrons des sociétés-écrans utilisées sont encore en fuite, révèle l’Association marocaine de la protection des biens publics.

Les prévenus sont poursuivis pour constitution de bande criminelle, détournement et dilapidation de deniers publics et falsification de documents officiels. D’après l’association, parmi les hommes d’affaires poursuivis, certains ont des biens immobiliers en Mauritanie et en Espagne. L’association se demande comment les suspects ont réussi à faire sortir illégalement et impunément de l’argent hors du Maroc alors que l’Office des changes a une politique très stricte dans ce domaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Mauritanie - Laayoune - Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) - Fraude - Trésor public

Aller plus loin

Un élu arrêté pour une escroquerie de 8 millions de dh à Sidi Kacem

Le président de la commune de Zirara à Sidi Kacem, a été arrêté pour avoir escroqué plus de 8 millions de dirhams des habitants de sa commune, en leur faisant croire qu’ils...

Mohamed Mestaoui, député de l’Istiqlal arrêté pour vol de fioul et escroquerie

Mohamed Mestaoui, député du parti de l’Istiqlal a été arrêté samedi par la gendarmerie royale de Berrechid en vertu d’un avis de recherche émis contre lui depuis près d’un an...

Accusé de détournement de "milliards à l’étranger", l’Istiqlal poursuit Abdelilah Benkirane en justice

Le comité exécutif du Parti de l’Istiqlal a décidé jeudi de poursuivre en justice le Chef du gouvernement Abdelilalh Benkirane, qui a accusé mardi devant le parlement des cadres...

Un député marocain en prison pour détournements de deniers publics

Un député du Parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI) a été condamné mardi à un an de prison ferme pour détournement de deniers publics, par la Chambre criminelle...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Les députés marocains s’intéressent aux autoroutes

Une mission d’information dédiée aux autoroutes devrait être bientôt créée. Les groupes de la majorité et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) n’attendent que le feu vert du bureau de la Chambre des représentants.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...