Laraïchi, Cheikh et Sitaïl sur la sellette

7 juin 2015 - 23h20 - Maroc - Ecrit par : J.L

Plusieurs responsables du pôle public audiovisuel marocain pourraient quitter leurs postes dans les prochaines semaines. Détrompez-vous, le départ de ces responsables n’aurait rien à avoir avec le concert de Jennifer Lopez retransmis sur 2M.

Les dirigeants du parti au pouvoir exigent depuis longtemps le départ de Fayçal Laraïchi, PDG de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision et de Soread 2M, de Selim Cheikh, directeur général de 2M, et de son adjointe Samira Sitaïl, et directrice de l’information de la même chaîne, qui se targue souvent de sa proximité avec le palais.

« Lobby médiatique » et PJD, le bras de fer

Depuis que le PJD dirige le gouvernement, un bras de fer permanent oppose le chef de l’exécutif Abdelilah Benkirane et son ministre de la Communication Mustapha El Khalfi aux patrons du pôle audiovisuel public, et principalement à Samira Sitaïl à qui on prête cette phrase assassine : "les attaques de Benkirane à mon encontre auront de dangereuses suites".

Aujourd’hui, le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, aurait posé un ultimatum à son chef, soit le trio Laraïchi, Cheikh et Sitaïl saute, soit il dépose sa démission.

Dans les coulisses, on parle même d’un compromis entre le « lobby médiatique » et le parti islamiste, en vertu duquel, les patrons de 2M partent, mais Laraïchi reste. Une solution intermédiaire qui semble relativement arranger le PJD.

Les scénarios de départ

Laraïchi quitterait donc son poste pour des raisons de santé. Selim Cheikh et Samira Sitaïl, qui avait comparé Benkirane à Khaddafi et demandé à ce qu’il rejoigne "Daech" lors d’une manifestation féminine à Rabat, auraient émis le souhait de quitter leurs postes pour des raisons personnelles.

Ces départs seraient prévus au plus tard pour le mois de Ramadan. Khalil Hachimi Idrissi, directeur général de l’agence de presse officielle MAP, serait également donné partant.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : 2M - SNRT - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Abdelilah Benkirane - Fayçal Laraichi - Mustapha El Khalfi - Samira Sitail - Ministère de la Communication

Aller plus loin

Samira Sitail compare Benkirane à Kadhafi

Une interview accordée par Samira Sitail, directrice adjointe de la chaîne de télévision publique 2M, au quotidien Akhbar Al Yaoum, aurait suscité la colère du chef du...

Benkirane dénonce 2M à la HACA pour avoir diffusé le concert de Jennifer Lopez

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane vient de saisir la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) à propos de la retransmission sur la chaîne de télévision...

"Agression au Yémen" : Qui faut-il sanctionner à 2M ?

La sanction était attendue, la voilà aujourd’hui officialisée par la chaîne 2M. Deux journalistes viennent d’être sanctionnés par leur hiérarchie suite à un reportage...

Le PJD menace le "makhzen médiatique"

Des dirigeants du Parti Justice et Développement ont ouvertement appelé à la démission de responsables des médias marocains d’après le quotidien Al Massae. Les personnes visées...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Brahim Salaki : le monde de la télévision marocaine en deuil

Le journalisme marocain est en deuil avec la perte de Brahim Salaki, figure emblématique de la télévision nationale. Âgé de 64 ans, il a perdu sa longue bataille contre la maladie et s’est éteint ce dimanche 23 avril 2023.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...