Le coronavirus est loin d’entamer l’attractivité de Marrakech

19 août 2020 - 18h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Une nouvelle enseigne internationale a jeté son dévolu sur Marrakech. Son nom : Rotana, une société de gestion hôtelière du Moyen-Orient, qui a conclu un accord de gestion pour exploiter Palmeraie Resort.

Le Palmeraie Resort qui est situé au cœur de la palmeraie de Marrakech était la propriété de la famille Berrada. En 2015, il avait été cédé à 70% au groupe émirati Aabar, une des composantes du fonds souverain d’Abu Dhabi Mubadala Investment company. On retrouve au sein de ce resort l’hôtel du Golf Rotana (5 étoiles avec 315 chambres), du Golf Club Rotana (11 suites exclusives) et du Palmeraie Palace (314 chambres). Ce dernier est en passe d’être rénové.

La chaîne hôtelière rêve grand. "Nous suivrons l’expansion du marché et la croissance durable en étendant la présence de notre marque à de nouvelles zones géographiques", déclare à L’Économiste Guy Hutchinson, PDG de Palmeraie Resort. "Nous voulons apporter notre touche et notre expérience de près de trois décennies dans l’hospitalité authentique, au Palmeraie Resort qui a déjà une longue histoire et s’est forgé une solide réputation dans la destination, que nous veillerons à développer", ajoute-t-il.

D’ores et déjà, l’hôtel du Golf Rotana et Golf Club Rotana ont subi quelques changements après la reprise de la gestion de cette chaîne hôtelière. De même, la société Rotana a procédé à la réouverture l’Hôtel du Golf.

Sujets associés : Marrakech - Hôtellerie

Aller plus loin

Réputation : le Maroc dans le top 30 mondial

Le Maroc a enregistré entre 2017 et 2019, une amélioration très significative de sa réputation. La gestion de la crise du coronavirus y a contribué.

À Marrakech, les professionnels du tourisme veulent sauver la saison d’hiver

Les professionnels du tourisme de la région Marrakech-Safi sont déterminés à sauver la saison d’hiver 2020/2021. C’est ce qui ressort d’une récente réunion de travail du Conseil...

Marrakech connaît une crise sans précédent

Marrakech a perdu ses millions de touristes en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus. Professionnels, employés, commerçants font face à une dure et douloureuse réalité.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Maroc : du changement pour l’impôt sur les revenus locatifs

Au Maroc, l’imposition des revenus locatifs a connu des modifications majeures depuis 2023. Des changements qui ont un impact significatif sur les contribuables concernés.

Aïd Al-Adha : les « hôtels pour moutons » ont le vent en poupe

Les « hôtels pour moutons » font partie de ces petits métiers saisonniers qui apparaissent à l’approche de la célébration de l’Aïd Al-Adha.

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Maroc : une seconde vie pour les hôtels fermés

Dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025) et de la Coupe du monde 2030, le gouvernement d’Aziz Akhannouch travaille à redynamiser le secteur de l’hôtellerie.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Maroc : la vérité sur l’interdiction aux femmes de séjourner seules dans un hôtel

Une circulaire du ministère de l’Intérieur aurait interdit aux femmes de séjourner dans un hôtel de leur ville de résidence. Interpellé sur la question par le député de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) Moulay Mehdi El Fathemy, le...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

La contestation monte contre Booking au Maroc

Les opérateurs du secteur de l’hôtellerie au Maroc ont dénoncé, dans une lettre adressée au ministère du Tourisme, le monopole de la plateforme Booking, appelant à des actions urgentes de l’autorité pour mettre fin à ces abus.