Le Maroc va bientôt gérer la Grande mosquée de Strasbourg

24 juillet 2020 - 09h30 - France - Ecrit par : P. A

Le Maroc, à travers son ministère des Habous, est en passe de devenir l’associé majoritaire de la Société civile immobilière de la Grande mosquée de Strasbourg.

Depuis son inauguration en 2012, la Grande mosquée de Strasbourg n’a jamais eu son minaret ni son espace culturel constitué d’un pôle de formation, d’une bibliothèque, d’une librairie tous publics et d’un salon de thé donnant sur la ville. Pour autant, le projet n’est pas rangé au placard, indique Les dernières nouvelles d’Alsace.

Le minaret, dont l’utilisation pour l’appel à la prière n’est pas autorisée en France, devrait servir de musée des arts de l’islam. Pour sa réalisation, un budget de 11 millions d’euros doit être mobilisé ; ce qui, à en croire Saïd Aalla, le président de la mosquée, était au-dessus de leurs moyens à l’époque.

Après sa contribution au financement des travaux de construction de la mosquée, le Maroc, d’une certaine manière, a repris en main le projet dont l’initiateur, Abdallah Boussouf, a été promu secrétaire général du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger. Sur les 18 membres du conseil d’administration actuel de la mosquée, 16 sont d’origine marocaine. En plus, l’imam de la mosquée est nommé et rémunéré par le royaume.

Ainsi, le Maroc, représenté par son ministère des Habous, deviendrait l’associé majoritaire de la Société civile immobilière (SCI) de la Grande mosquée de Strasbourg, Une décision qui «  n’est pas mauvaise  », selon Saïd Aalla qui rassure que le Maroc, qui a «  une proximité linguistique, culturelle et fraternelle avec la France  », ne s’ingérera pas dans la gestion de la mosquée.

À l’interne, l’unanimité n’était pas faite autour du Maroc à laquelle devrait désormais faire allégeance la mosquée. «  L’islam marocain est le meilleur modèle pour l’Europe. Mais nous avions promis au départ de garder notre indépendance vis-à-vis de tout État étranger, fût-il notre deuxième pays de cœur  », précise Saïd Aalla.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Ministère des Habous et des Affaires islamiques

Aller plus loin

Montpellier dit niet à la cession de la grande mosquée au Maroc

Le maire de Montpellier Michaël Delafosse affiche son opposition à la cession à 1 euro symbolique de la grande mosquée de La Paillade au Maroc.

La cession au Maroc de la mosquée d’Angers ne plait pas à tout le monde

La cession programmée de la mosquée d’Angers au Maroc n’est pas du goût de Mohamed El Hourch, ancien président de l’Association des Musulmans d’Angers (AMA), déchu il y a un an.

Les travaux de la Grande mosquée de Metz lancés

Les travaux de construction de la Grande mosquée de Metz, annoncée pour être la plus grande en Lorraine, ont été officiellement lancés samedi dernier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

La Nuit du destin ou laylat al qadr, qu’est ce que c’est ?

La nuit du destin est citée par le Coran comme étant meilleure que mille mois (83 ans et 4 mois). D’après le prophète Mohammed, cette nuit est l’une des nuits impaires des dix derniers jours du mois de Ramadan, soit celles du 21, 23, 25, 27 ou celle du...

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.