Recherche

Le projet d’autoroute Marrakech-El Kelâa des Sraghna-Béni Mellal-Khenifra avance

© Copyright : DR

17 juillet 2020 - 20h30 - Economie

Le Maroc compte investir 40 milliards de dirhams par an pour soutenir le secteur du transport. Il est question de renforcer le développement des infrastructures.

Renforcer les investissements publics avec une répartition régionale équitable, l’intégration du secteur informel, la consécration des principes de bonne gouvernance et le soutien aux PME. Tel est l’objectif qui sous-tend l’investissement annuel de 40 milliards de dirhams dans le secteur du transport. Au dire du ministre de l’Équipement, du transport et de la logistique, Abdelkader Amara, les mesures du gouvernement entrent dans la droite ligne de la continuité des grands chantiers d’équipement visant à soutenir le secteur du transport.

De façon spécifique, il s’agit de parachever le méga-projet de voie express Tiznit-Laâyoune-Dakhla pour un investissement de plus de 10 milliards de dirhams et d’assurer le raccordement routier du port de Nador West Med pour 1,3 milliard de dirhams, en plus de l’autoroute Guercif-Nador pour 4,5 milliards de dirhams, détaille L’Économiste. Sans oublier le triplement des tronçons d’autoroute au niveau de la région Casablanca-Settat, avec un investissement dépassant les 5 milliards de dirhams.

«  Nous sommes en train de boucler une étude sur le projet relatif à l’autoroute Marrakech-El Kelâa des Sraghna-Béni Mellal-Khenifra, d’un coût d’environ 12 milliards de dirhams  », a fait savoir le ministre.

Mots clés: Investissement , Abdelkader Amara

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact