Visas Schengen : plainte de l’AMDH auprès de l’ambassadrice de l’UE au Maroc

21 septembre 2022 - 14h20 - Ecrit par : G.A

Les Marocains sont de plus en plus mécontents contre la qualité des services offerts par les consulats des pays européens installés au Maroc. C’est le cas de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) qui vient de saisir l’ambassadrice de l’Union européenne au Maroc.

Dans une lettre ouverte adressée à Patricia Llombart Cussac, ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Maroc, l’AMDH proteste contre le « traitement humiliant et dégradant des demandeurs de visas par les services consulaires des pays de l’Union européenne au Maroc ». Elle appelle les services consulaires concernés à donner les raisons pour lesquelles les demandes de visa sont de plus en plus rejetées et sans aucune explication.

À lire : Un tiers des demandes de visa Schengen déposées par les Marocains rejeté

De même, l’AMDH exige que les frais de dossier soient immédiatement restitués en cas de rejet. « Les frais sont destinés à l’obtention du visa, ne pas les rembourser en cas de refus est un abus », indique l’Association qui rappelle aux représentations consulaires les accords et conventions internationaux relatifs aux droits de migration.

À lire : Les Marocains face à la difficulté d’obtenir un visa Schengen

Interrogé par Le Matin sur le bien-fondé de cette lettre ouverte, Aziz El Ghali, président de l’AMDH, souligne qu’elle a pour objectif de « rappeler la déclaration universelle des droits de l’Homme, la convention internationale relative aux droits civils et politiques, et le statut des étrangers émis par le Comité des droits civils et politiques sur la liberté de circulation ». Pour l’association, bon nombre de cas de rejet « non justifié » de demandes de visas de la part des pays de l’espace Schengen, même si ceux-ci répondent à toutes les conditions requises ne s’expliquent pas.

À lire : Refus de visas français : le parlement appelle le gouvernement à sévir

Selon l’AMDH, ces agissements entraînent toutes sortes de spéculations et le rançonnement auxquels se livrent certains intermédiaires, promettant des rendez-vous dans les consulats contre de l’argent.

Tags : Visa Schengen - Union européenne - Plainte - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH)

Aller plus loin

Visa Schengen : haro sur les intermédiaires

Le phénomène des intermédiaires dans les consulats européens prend des proportions alarmantes. La situation préoccupe les responsables qui envisagent sérieusement de mettre en...

Un tiers des demandes de visa Schengen déposées par les Marocains rejeté

Malgré la volonté manifeste de l’Europe, notamment la France, de restreindre l’octroi de visas aux Maghrébins, le Maroc figure parmi les grands bénéficiaires de visa Schengen en...

La Serbie dément avoir refusé des visas à des Marocains

L’ambassade de Serbie à Rabat a apporté un démenti formel aux informations selon lesquelles elle a refusé de délivrer de visas aux membres du club du lycée sportif de Aïn Sebaa...

Refus de visas français : le parlement appelle le gouvernement à sévir

Le Parlement marocain a une fois de plus interpellé le gouvernement sur les restrictions de visas français. Il l’appelle à mettre fin à cette difficulté à laquelle sont confrontés...

Nous vous recommandons

Le Maroc accepterait d’accueillir Hassan Iquioussen

La question de l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen de la France vers le Maroc continue d’être au cœur des échanges entre les deux pays. Mercredi, le ministre de l’Intérieur a assuré qu’il y a bon espoir que les autorités marocaines changent d’avis et...

Des athlètes marocains s’exilent aux États-Unis

Des athlètes marocains ont choisi d’émigrer aux États-Unis en raison de différends avec l’ancienne direction technique de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA).

La frontière Maroc-Espagne débattue au parlement espagnol

Vox et le Parti populaire (PP) se sont affrontés mercredi au Congrès au sujet des mesures de protection de la frontière de Melilla avec le Maroc, après les derniers assauts de migrants. Le PP n’est pas pour un détachement permanent des forces armées à la...

Voici les produits autorisés à entrer à Sebta depuis le Maroc

Le ministère de la Santé et l’Agence fiscale (AEAT) ont élaboré un guide pour préciser les marchandises qui peuvent traverser la frontière de Tarajal depuis le Maroc, ainsi que les quantités autorisées et les produits...

Industrie ferroviaire : une nouvelle usine va créer 1000 emplois au Maroc

Le Maroc est en discussion avec une entreprise de fabrication d’équipements ferroviaires pour la mise en œuvre d’un projet qui emploiera 1 000 personnes.

Belgique : il y a 25 ans, le corps de Loubna Benaïssa était retrouvé

Loubna Benaïssa, petite fille marocaine de 9  ans disparue le 5 août 1992 à Ixelles en Belgique, a été retrouvée morte quatre ans plus tard. Elle a été enterrée à Tanger.

Un cabinet d’avocat d’affaires israélien s’installe au Maroc

Grâce à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, deux cabinets d’avocats d’affaires, le français UGGC et l’Israélien Firon & Co. s’allient pour créer une succursale commune à...

Colère contre Royal Air Maroc

La Coordination des pilotes stagiaires Royal Air Maroc (CPS RAM) a décidé d’organiser un sit-in devant le siège du Groupe de la compagnie nationale demain jeudi 24 mars 2022 pour protester contre une décision prise à l’encontre des pilotes stagiaires...

Maroc : vers l’interdiction des applications de covoiturage à Meknès

Meknès envisage d’interdire les applications de covoiturage en raison des tensions entre les chauffeurs de taxi et les sociétés offrant ce service de mise en relation de conducteurs et voyageurs.

L’Algérie accuse le Maroc de vouloir lui « voler » le raï

L’Algérie accuse le Maroc de vouloir “voler” le raï qui serait un élément de son patrimoine qu’elle veut inscrire au patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO. Les deux pays continuent de disputer la paternité de ce genre musical...