Visas Schengen : plainte de l’AMDH auprès de l’ambassadrice de l’UE au Maroc

21 septembre 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les Marocains sont de plus en plus mécontents contre la qualité des services offerts par les consulats des pays européens installés au Maroc. C’est le cas de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) qui vient de saisir l’ambassadrice de l’Union européenne au Maroc.

Dans une lettre ouverte adressée à Patricia Llombart Cussac, ambassadrice de l’Union européenne (UE) au Maroc, l’AMDH proteste contre le « traitement humiliant et dégradant des demandeurs de visas par les services consulaires des pays de l’Union européenne au Maroc ». Elle appelle les services consulaires concernés à donner les raisons pour lesquelles les demandes de visa sont de plus en plus rejetées et sans aucune explication.

À lire : Un tiers des demandes de visa Schengen déposées par les Marocains rejeté

De même, l’AMDH exige que les frais de dossier soient immédiatement restitués en cas de rejet. « Les frais sont destinés à l’obtention du visa, ne pas les rembourser en cas de refus est un abus », indique l’Association qui rappelle aux représentations consulaires les accords et conventions internationaux relatifs aux droits de migration.

À lire : Les Marocains face à la difficulté d’obtenir un visa Schengen

Interrogé par Le Matin sur le bien-fondé de cette lettre ouverte, Aziz El Ghali, président de l’AMDH, souligne qu’elle a pour objectif de « rappeler la déclaration universelle des droits de l’Homme, la convention internationale relative aux droits civils et politiques, et le statut des étrangers émis par le Comité des droits civils et politiques sur la liberté de circulation ». Pour l’association, bon nombre de cas de rejet « non justifié » de demandes de visas de la part des pays de l’espace Schengen, même si ceux-ci répondent à toutes les conditions requises ne s’expliquent pas.

À lire : Refus de visas français : le parlement appelle le gouvernement à sévir

Selon l’AMDH, ces agissements entraînent toutes sortes de spéculations et le rançonnement auxquels se livrent certains intermédiaires, promettant des rendez-vous dans les consulats contre de l’argent.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Visa Schengen - Plainte

Aller plus loin

La Serbie dément avoir refusé des visas à des Marocains

L’ambassade de Serbie à Rabat a apporté un démenti formel aux informations selon lesquelles elle a refusé de délivrer de visas aux membres du club du lycée sportif de Aïn Sebaa...

Refus de visas français : le parlement appelle le gouvernement à sévir

Le Parlement marocain a une fois de plus interpellé le gouvernement sur les restrictions de visas français. Il l’appelle à mettre fin à cette difficulté à laquelle sont...

Visa Schengen : haro sur les intermédiaires

Le phénomène des intermédiaires dans les consulats européens prend des proportions alarmantes. La situation préoccupe les responsables qui envisagent sérieusement de mettre en...

Maroc : procès d’un important réseau dédié aux visas Schengen falsifiés

Le procès de plusieurs faussaires spécialisés dans la fabrication de visas pour l’espace Schengen, arrêtés récemment dans le nord du Royaume, a débuté à Tétouan.

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Le Maroc veut exporter de l’hydrogène vert vers l’UE d’ici 2050

Le Maroc veut continuer à produire davantage de l’hydrogène vert pour poursuivre sa transition énergétique et devenir à terme un grand exportateur du combustible vers l’UE.