Refus de visas français : le parlement appelle le gouvernement à sévir

13 août 2022 - 19h40 - France - Ecrit par : S.A

Le Parlement marocain a une fois de plus interpellé le gouvernement sur les restrictions de visas français. Il l’appelle à mettre fin à cette difficulté à laquelle sont confrontés bon nombre de Marocains depuis plusieurs mois.

Les refus d’accorder de visas français aux Marocains persiste. Face à cette situation, la députée de la Fédération de la gauche démocratique, Fatima Tamni, a adressé une question écrite au ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. « L’interdiction donnée à des médecins marocains d’assister à une conférence sur l’ophtalmologie a suscité colère et consternation en l’absence d’explication plausible. D’autant plus que les consulats perçoivent d’importantes sommes d’argent comme redevances », a souligné l’élue.

À lire : Le Maroc doit-il imposer le visa aux Français ?

La députée Fatima Tamni évoque également la période d’octroi des rendez-vous pour les étudiants désireux de poursuivre leurs études en France. Cette période s’étend jusqu’au mois de septembre et les compléments de dossier exigés par les consulats rallongent parfois la durée de la procédure, note-t-on. Elle appelle par ailleurs le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger à prendre des « mesures qui doivent protéger les demandeurs de visas de l’humiliation qu’ils subissent et permettre aux étudiants de disposer de délais raisonnables pour obtenir leur visa afin de rejoindre leurs écoles dans les temps impartis ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Visa - Parlement marocain - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Refus de visa à une Marocaine : l’ambassade de France au Maroc interpellée

L’ambassade de France au Maroc a récemment refusé d’accorder un visa familial à une Marocaine. Ce refus a poussé l’ex-ministre française de l’Égalité des territoires et du...

Visas Schengen : plainte de l’AMDH auprès de l’ambassadrice de l’UE au Maroc

Les Marocains sont de plus en plus mécontents contre la qualité des services offerts par les consulats des pays européens installés au Maroc. C’est le cas de l’Association...

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, est au Maroc

Annoncée depuis quelques jours, la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, est arrivée jeudi en début de soirée à Rabat. Il s’agit de sa première visite...

Arnaque aux visa Schengen : des faux rendez-vous à 10 000 dirhams

L’arnaque aux rendez-vous Visas Schengen sévit de nouveau sur internet. Une Marocaine s’est vue délester de 10 000 dirhams. Ismail Bellali, directeur général du Centre monétaire...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : ces ministres qui veulent quitter le gouvernement

Alors que de nombreuses rumeurs font état d’un remaniement, certains ministres sont impatients de quitter le navire d’Aziz Akhannouch pour diverses raisons. Qui sont ces membres du gouvernement ?

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?