Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

22 août 2023 - 20h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse Agadir-Marrakech.

Le bureau d’études LPEE est désormais chargé de mener les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire Agadir-Marrakech, après avoir décroché ce marché dont le budget s’élève à 135,9 millions de dirhams, fait savoir le quotidien Les Inspirations Éco, précisant que cette attribution fait partie de trois autres marchés, lancés récemment par l’ONCF. Elle fait suite à un avis rectificatif faisant l’objet du report de cette prestation au 26 juillet 2023. La commission avait achevé ses travaux, en milieu de semaine dernière. À partir du 20 septembre 2023, l’ONCF entend également attribuer le marché des prestations du contrôle extérieur dont l’estimation des coûts s’élève à 64 millions de dirhams.

À lire :TGV Marrakech-Agadir : une société chinoise pour les études

Pour rappel, les études d’APS relatives de la LGV Agadir-Marrakech ont été confiées à la société chinoise de conception ferroviaire China railway design corporation, filiale de la société publique chinoise China state railway group, qui a proposé une offre moins chère de plus de la moitié par rapport au groupement CID-Novec-SETEC, soit 44 millions de dirhams, contre 96 millions de dirhams. L’entreprise chinoise mènera les études APS liées à l’infrastructure, le génie civil et les équipements ferroviaires, et à l’exploitation ferroviaire ainsi qu’à son système d’exploitation.

À lire :Le projet LGV Marrakech-Agadir se précise

À l’occasion du 44ᵉ anniversaire de la Marche verte, le roi Mohammed VI a fait de la réalisation de la LGV Marrakech-Agadir, une priorité. D’un coût global de 100 milliards de dirhams, cette ligne, longue de 230 km, comprend notamment la ligne principale, ses raccordements au réseau existant, la liaison au Poste de commande à distance (PCD) et les installations des raccordements aux gares existantes. Les performances et le niveau de sécurité de cette ligne doivent être globalement au moins équivalents à ceux offerts par la LGV Tanger-Kenitra, mise en service en 2018. Les études préliminaires pour la réalisation de ce mégaprojet, y compris l’étude topographique, ont été déjà lancées avec la sécurisation du tracé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Office national des chemins de fer (ONCF) - Transport en commun - TGV Agadir Marrakech

Aller plus loin

TGV Marrakech-Agadir : une société chinoise pour les études

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à la société China Railway Design Corporation les études d’Avant-projet sommaire (APS) de la Ligne grande vitesse...

Le projet LGV Marrakech-Agadir se précise

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de lancer les études d’avant-projet pour la mise en œuvre de la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse entre Marrakech et...

TGV Marrakech - Agadir : les études lancées

Le Maroc s’apprête à donner un nouvel élan à son réseau ferroviaire en lançant un appel d’offres pour la liaison TGV entre Marrakech et Agadir. La direction Achat de l’ONCF a...

Marrakech tient bon et rassure les voyageurs

Une semaine après qu’un séisme de magnitude 6,8 a frappé le Maroc, le pays s’efforce de reprendre une vie normale, notamment la très touristique Marrakech.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Maroc : du nouveau pour la LGV Marrakech – Agadir

La Ligne à grande vitesse reliant Marrakech à Agadir comprendra trois stations destinées aux passagers et une dédiée aux marchandises, a annoncé le chef de la délégation de la société chinoise CRDC, en charge des études du projet.

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Maroc : le TGV reliera les aéroports de Casablanca et Rabat

Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), a levé le voile sur de nouveaux projets, notamment ceux devant relier les aéroports de Rabat et Casablanca avec des trains à grande vitesse (TGV).

Le grand chantier du TGV Kénitra-Marrakech démarre

Le projet de Ligne à grande vitesse reliant Kenitra à Marrakech est entré dans sa phase active. L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient de confier à six entreprises les travaux de déblaiement et de préparation du tracé de la ligne, pour un...

L’astuce d’une entreprise française pour gagner l’appel d’offres de l’ONCF

Redoutant l’impact négatif du refroidissement des relations diplomatiques entre le Maroc et la France, une entreprise française charge sa filiale espagnole de se lancer dans la concurrence pour le mégacontrat de l’Office national des Chemins de Fer...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Le rail marocain au cœur d’une rivalité internationale

Les géants mondiaux du ferroviaire vont se livrer une rude concurrence pour le mégacontrat de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Celui-ci a lancé un appel à concurrence pour acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse.