L’ONU exige la libération immédiate de Ali Aarass, détenu au Maroc pour terrorisme

17 mars 2014 - 22h46 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

L’Assemblée Générale des Nations Unies a exigé du Maroc, à travers une résolution adoptée fin de semaine dernière, la libération immédiate de Ali Aarass. L’homme, condamné au Maroc pour terrorisme, a été interpellé dans l’enclave espagnole de Melilla, avant son extradition vers le Maroc.

L’instance demande au Maroc, en tant que pays signataire du pacte international relatif aux droits civils et politiques, non seulement de libérer le belgo-marocain mais également de l’indemniser pour tous les préjudices subis lors de sa détention. La résolution onusienne va plus loin en estimant que l’arrestation d’Ali Aarass est injuste et illégale.

L’ONU ajoute que le belgo-marocain, né à Melilla, a été victime durant les trois dernières années de détention à la prison numéro 2 de Salé, près de Rabat, de traitements humiliants et dégradants de la part des systèmes judiciaire, pénitentiaire et politique marocains. De plus, l’instance onusienne considère qu’il a été condamné injustement, sous la seule justification d’aveux obtenus sous la torture en plus d’être écrits en arabe, langue que l’accusé ne maîtrisait pas.

Ali Aarass a été arrêté en 2008, alors qu’il se trouvait en compagnie de sa famille dans la ville autonome de Melilla. L’homme a ensuite été extradé vers le Maroc et condamné pour terrorisme et appartenance au réseau Abdelkader Belliraj, du nom de ce belgo-marocain qui, selon les autorités marocaines, était le cerveau d’une cellule terroriste islamiste démantelée au Maroc en février 2008.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Rabat - Melilla - Salé - Abdelkader Belliraj - Torture - Ali Aarrass

Ces articles devraient vous intéresser :

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale....

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.