Marhaba 2021 : pourquoi la ligne Portimão / Tanger-Med tarde ?

11 juillet 2021 - 16h40 - Ecrit par : J.K

Le Maroc et le Portugal ont entamé il y a quelques semaines des échanges en vue d’établir une liaison entre les ports de Portimão et Tanger-Med. Face au silence qui plane sur ce projet donnant lieu à des spéculations, une source proche du dossier apporte quelques clarifications.

L’annonce du projet de la mise en service d’une connexion maritime entre Portimão et Tanger-Med, ayant pour objectif de soutenir l’opération Marhaba 2021 et faciliter le voyage aux MRE et aux touristes a été une très bonne nouvelle pour le grand public. Mais, depuis, plus rien n’avance aux yeux du public. Et comme pour confirmer le doute, le port a indiqué sur son site Web que « pour le moment, il n’est toujours pas possible de confirmer si la liaison sera établie. Les conditions opérationnelles du port de Portimão sont en cours d’évaluation, en collaboration avec les armateurs et diverses autorités, afin de démarrer une liaison par ferry entre Portimão et Tanger ».

A lire : Les MRE ne pourront pas passer par le Portugal

Plusieurs raisons expliquent ce retard malgré les multiples potentiels économiques et touristiques que présente ce projet, a indiqué une source crédible contactée par Challenge. L’un des soucis principaux est lié au statut du Port de Portimão, qui n’est pas considéré comme une frontière externe du Portugal et pour le changer en port externe, il existe des prérequis et d’autres éléments à mettre en place. Dans ce sens, les concertations se poursuivent entre le SEF (Service des Étrangers et des Frontières), l’administration des douanes, l’équivalent de la gendarmerie portugaise qui est le GNR (Garde Nationale Républicaine), l’autorité portuaire, la police maritime, sans oublier les efforts de l’ambassade du Maroc au Portugal et autres organes concernés par ce projet.

A lire : Les vraies raisons du retard du lancement de la ligne Portimão-Tanger

Avec les efforts et les concertations qui se multiplient, il y a espoir que le projet arrivera à terme, a ajouté la source. Pour le moment, les dates du 15 juillet ou 1ᵉʳ août 2021 ont été retenues pour le lancement de la ligne, mais, elles demeurent justes des indications. Ainsi, toute personne voulant prendre un ticket pour se déplacer du port de Portimão vers le Maroc doit s’assurer que la ligne est opérationnelle. D’ailleurs, plusieurs signes montrent déjà que le projet sera bel et bien réalisé et non enterré comme le présagent certaines personnes.

Tags : Portugal - Tanger - Portuaire - Liaison maritime

Aller plus loin

Les vraies raisons du retard du lancement de la ligne Portimão-Tanger

Le Portugal a fourni des explications au sujet du retard du lancement de la ligne maritime Portimão-Tanger Med, initialement prévu début juillet. Le Maroc a associé les ports...

Retour des MRE : la liaison avec le port du Portugal se précise

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pourront bientôt rallier Tanger Med via le port de Portimao au Portugal pour passer leurs vacances d’été au Maroc. Les derniers détails...

Ligne Portimão-Tanger : un projet mort-né ?

Le projet de lancement de la ligne maritime entre Portimão et Tanger semble voué à l’échec. Isilda Gomes, maire de la vile portugaise affirme que ce projet commence à « perdre de...

Une nouvelle ligne maritime Tanger-Portimão bientôt opérationnelle

Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement et du transport a annoncé que la ligne maritime entre Tanger et Portimão, au Portugal sera opérationnelle début juillet...

Nous vous recommandons

Maroc : après la canicule, les averses orageuses

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit des averses orageuses localement fortes, ce samedi dans plusieurs provinces du royaume dont Al Hoceima.

Visas : la France « fait une grave faute à l’égard du Maroc »

L’ancien député socialiste, Julien Dray déplore la décision de la France de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens et le fait qu’elle ait mis « tout le Maghreb dans le même sac...

Maroc : de nouvelles mesures pour la rentrée scolaire

En vue d’assurer le démarrage effectif de la rentrée scolaire prévue le 1ᵉʳ octobre prochain au Maroc, une série de mesures viennent d’être mises en place par le ministère de l’Éducation nationale, principalement concernent les programmes...

Sebta et Melilla veulent contrer les « stratégies hybrides » du Maroc

Les présidents de Ceuta et Melilla, Juan Jesús Vivas et Eduardo de Castro, ont appelé ce mercredi à une plus grande intégration de leurs deux villes dans l’Union européenne (UE) pour contrer les « stratégies hybrides » du...

Des révélations sur la nouvelle vie d’Amar Saadani au Maroc

Amar Saâdani, ancien secrétaire général du FLN, également président de l’Assemblée populaire nationale (APN), mène une vie simple et paisible au Maroc où il s’est réfugié pour échapper à la justice de son pays,...

Les demandes de divorce explosent au Maroc

Au Maroc, les unions sont moins durables, car les séparations et les divorces ne se cessent de se multiplier. Quelles en sont les causes ?

Le Maroc absent du top 10 des destinations tendances en France

Le Maroc est absent du top 10 des destinations les plus recherchées par les Français cet été. C’est ce que révèle un moteur de recherche dédié au voyage.

Réouverture des frontières : « Rien n’a changé » à Melilla

La réouverture de la frontière de Melilla avec le Maroc n’a pas encore un impact significatif sur les entreprises de la ville, le trafic de marchandises n’ayant pas encore repris.

Un Marocain d’Italie arrêté avec plus de 85  000 euros à Tanger Med

Un trafic de devise de plus de 85 000 euros a été déjoué, jeudi, par les services des douanes au port Tanger Med.

L’incroyable parcours de deux étudiants marocains qui ont quitté l’Ukraine (vidéo)

Mohamed Essrhir et Mehdi Aghfir, deux étudiants marocains en 3e et 5e année de médecine à l’Université nationale de Kharkiv (Ukraine), ont réussi à quitter la ville et le pays avec d’autres camarades, après les premières attaques de la...