Recherche

Malaise au PJD : les coups de gueule s’enchaînent

© Copyright : DR

1er décembre 2020 - 22h30 - Maroc - Par: J.K

Après Aâtimad zahidi il y a quelques jours, c’est au tour de Mohamed Haddak de donner de la voix. Le conseiller PJDiste de Témara, dénonce l’opportunisme qui gagne les rangs du parti depuis que celui-ci a investi les institutions, éclipsant du coup, la sincérité dans la parole et l’acte, qui faisait la fierté de cette formation politique.

Cette sortie du conseiller local Haddak survient suite à celle de la vice-présidente du conseil municipal, Aâtimad Zahidi, dont la démission a secoué le parti d’El Othmani, fait part Assabah. Les dérives du parti ont fait jour, s’emporte Haddak, quand celui-ci a commencé à investir les institutions après plusieurs élections, avec, un intérêt marqué pour des actes d’obédience aux personnes influentes dans le PJD, la recherche de postes de responsabilité… sur fond de toutes sortes d’hypocrites et de stratagèmes pour réaliser leurs objectifs électoraux. Et, cela, sous les yeux complices, complaisants ou résignés de certains membres qui n’hésitent pas à accuser de traîtrise les contestataires.

Ils sont pourtant nombreux les militants qui ne sont pas contents de la précarité organisationnelle dans laquelle est empêtré le PJD à Témara et qui quittent le parti, en silence ou avec grand bruit, relève le réfractaire islamiste.

Ces profiteurs continuent de mentir à tous ceux qui croient encore au projet du PJD, sans en savoir sur les véritables intentions de certains dirigeants locaux influents, conclut Mohamed Haddak.

Mots clés: Témara , Parti de la Justice et du Développement (PJD)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact