8 ans de coma : le combat de Saadia pour son fils (vidéo)

7 juin 2023 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Samir Nesmy, dans un état végétatif depuis huit ans qu’il a été renversé par un véhicule sur la Cuesta Parisiana le 22 avril 2015, quitte enfin l’hôpital de Ceuta avec sa mère, Saadia Hmaity, restée tout ce temps à son chevet, pour une meilleure prise en charge à Murcie.

D’origine marocaine, Samir traversait chaque jour la frontière du Tarajal pour travailler comme tapissier afin d’aider sa mère. Mais depuis l’accident dont il a été victime en 2015, le quadragénaire est resté cloué sur un lit de l’hôpital de Ceuta. Le ministère espagnol de l’Inclusion, de la sécurité sociale et des migrations vient d’accorder à lui et sa mère, Saadia, une autorisation individuelle de séjour temporaire en Espagne. Samir et Saadia seront conduits à Murcie dans une ambulance de la Croix-Rouge ce mercredi, fait savoir El Faro de Ceuta.

La famille de Samir a lutté pendant des années devant les tribunaux pour obtenir ce transfert vers la péninsule. Aucune enquête n’avait été menée sur l’accident et l’affaire avait été classée sans suite. La famille a également surmonté beaucoup de difficultés pour obtenir les documents devant faciliter le transfert de la victime vers la péninsule. Un processus de longue haleine. « Merci à tous ceux qui m’ont aidée », a lâché Saddia, toute émue, elle qui n’a pas laissé une seule minute son fils dans cette chambre de l’hôpital de Ceuta.

À lire : Le gouvernement espagnol accusé de mentir sur la situation d’un Marocain (vidéo)

« Cela fait huit ans que je me bats jour et nuit avec Saadia. C’est une mère courageuse dont j’ai beaucoup appris. C’est une mère combative », a déclaré Malika, une bénévole de l’Association espagnole contre le cancer, qui a exprimé sa reconnaissance à toutes les associations et au personnel de l’hôpital pour leur soutien à Samir et sa mère. « Nous sommes reconnaissants à tous les habitants de Ceuta. Cela semblait impossible, mais Dieu merci, nous avons réussi », a ajouté Khaddouj, une autre bénévole de l’association.

L’avocat Francisco José Rodríguez a engagé et suivi toutes les démarches jusqu’à l’obtention il y a quelques mois de cette autorisation de séjour temporaire délivrée par le secrétaire d’État aux migrations. Mais Samir et sa mère sont restés à l’hôpital de Ceuta jusqu’à ce mercredi parce que leurs passeports marocains ont expiré. À Murcie, Samir pourra bénéficier de soins spécialisés pour améliorer son état de santé, près de huit ans après cet accident. En juin 2021, le tribunal de première instance de Ceuta l’a déclaré incapable et placé sous la tutelle de sa mère.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Santé - Accident - Murcie - Vidéos

Aller plus loin

Radouane au chevet de son fils, Sofiane Kiyine, victime d’un grave accident

Radouane, le père de Sofian Kiyine, le joueur marocain de l’OH Louvain, victime d’un grave accident le 30 mars à Flémalle dans la province de Liège, est dévasté. Tous les jours,...

Une violente agression coûte la vie à un Marocain à Las Palmas

Un Marocain de 25 ans est décédé le 29 juillet à l’hôpital de Las Palmas de Gran Canaria où il a été admis dans un état critique après avoir subi une violente agression. La...

L’incroyable parcours de Hicham, atteint d’une maladie rare à Malaga

Hicham El Hafed, 25 ans, est arrivé à San Pedro Alcántara (Marbella) dans le coma en 2006 en provenance du Maroc avec un visa humanitaire grâce à l’aide de la Croix Rouge....

Une MRE d’Italie au chevet de son fils, migrant aux îles Canaries

Fatima, une Marocaine résidant en Italie, s’est portée au chevet de son fils qui a failli perdre la vie en mer après avoir embarqué sur un bateau en direction de Gran Canaria.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc pleure la mort de la "fille de la lune" Fatima Ezzahra Ghazaoui

Fatima Ezzahra Ghazaoui, 31 ans, star marocaine des réseaux sociaux, a perdu son combat contre la Xeroderma pigmentosumn, une maladie génétique rare à l’origine d’une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui interdit toute exposition au soleil.

Atteint par le Covid-19, Noussair Mazraoui donne de ses nouvelles

L’international marocain Noussair Mazraoui a reçu le soutien de ses fans qui ont appris qu’il a attrapé le Covid-19 lors de sa participation à la coupe du monde Qatar 2022. À son tour, il leur a exprimé sa gratitude.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.