Marhaba 2022 : un « fiasco » à Sebta

11 juillet 2022 - 18h00 - Ecrit par : A.P

Depuis le début de ce mois de juillet, des embouteillages monstres sont enregistrés à la frontière de Sebta avec le Maroc. Les autorités de la ville autonome n’arrivent pas à gérer le flux de Marocains d’Europe en transit vers le royaume dans le cadre de l’Opération Marhaba.

Le Comité d’organisation de l’Opération Marhaba en Espagne semble dépassé par la situation qui prévaut à la frontière de Tarajal où des embouteillages monstres de MRE sont notés depuis le début de ce mois de juillet. Dans la zone d’attente de Loma Colmenar, installée près de la frontière, c’est le chaos total. Au cours des deux derniers week-ends, les MRE, dont la majorité ont opté cette année pour la liaison maritime Algésiras-Sebta en raison de son faible coût par rapport à la liaison directe Algésiras-Tanger Med, y passent jusqu’à six heures de temps avant d’accéder au Maroc.

C’est ce qui explique sans doute la difficulté de Sebta à gérer ce flux important de MRE qui a augmenté de 45 % par rapport à 2019, dernière année où s’est déroulée l’Opération Marhaba. Le comité d’organisation semble avoir preuve d’une impréparation totale. Aucun point de vente de boisson ou de nourriture n’a été installé dans la zone d’attente près de la frontière pour permettre aux MRE d’étancher leur soif ou de reprendre des forces. Après les mouvements de protestation des MRE, le comité a dû faire appel à une association qui vient en aide aux plus démunis pour fournir de l’eau et des boissons aux MRE.

À lire : Priorité totale aux MRE à la frontière de Sebta

De vendredi à samedi, les autorités marocaines ont bloqué l’accès au Maroc aux habitants de Sebta, donnant la priorité aux MRE. Ce qui a poussé les premiers à bloquer vers 1 h du matin l’accès à la frontière en signe de protestation. Ce n’est qu’à 4 h du matin, après le passage du dernier véhicule de MRE, que le Maroc a ouvert les voies d’accès aux habitants de Sebta.

La faute de cette mauvaise organisation de l’Opération Marhaba revient aux autorités locales, croit savoir Ceuta Ahora, dénonçant l’incompétence du président de la ville, Juan Vivas, et son incapacité à résoudre les problèmes qui surviennent. Selon la même source, les autorités de la ville subissent les pressions du Maroc sans rien faire. Cette « tolérance envers le Maroc » et cette tendance des autorités locales à « marocaniser » Sebta au détriment des droits des citoyens de la ville, doit être combattue, estime-t-elle, appelant à chasser l’équipe actuelle par les urnes lors des prochaines élections.

Tags : Opération Marhaba 2022 - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Embouteillage à Sebta : les mesures sont prises pour « accélérer » le passage des MRE

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a nié lundi que l’Opération Marhaba ait provoqué un embouteillage à Sebta le week-end dernier, soulignant qu’il...

Priorité totale aux MRE à la frontière de Sebta

Le Maroc a donné vendredi la priorité totale aux Marocains d’Europe arrivant à la frontière de Sebta dans le cadre de l’Opération Marhaba, retardant l’accès au Maroc aux habitants de...

Marhaba 2022 : affluence record et embouteillage monstre à la frontière de Sebta

Le flux de MRE vers le Maroc dans le cadre de l’Opération Marhaba a considérablement augmenté à Sebta depuis vendredi. Des milliers de personnes et des centaines de véhicules...

Risque d’embouteillage de MRE à Sebta

Le Comité d’organisation de l’Opération Marhaba en Espagne (CECOP) met en garde contre un nouveau risque d’embouteillage de Marocains d’Europe à la frontière de...

Nous vous recommandons

La réouverture du ciel marocain a profité à Brussels Airport

La réouverture du ciel marocain est l’un des facteurs ayant permis à Brussels Airport de réaliser de belles performances en juin depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Dégradation des relations entre l’Arabie saoudite et l’Algérie à cause du Maroc

Les relations entre l’Arabie saoudite et l’Algérie se sont dégradées à cause de l’attitude d’Alger envers le roi Mohammed VI et le Maroc.

Le pro-Polisario Fayçal El Belloul face à la police judiciaire

Le pro-Polisario Fayçal El Belloul, extradé d’Espagne a été remis, mardi aux autorités marocaines. Celui qui se qualifie d’ennemi du Maroc est interrogé à la Brigade nationale de la police judiciaire...

Chelsea ne veut plus vendre Hakim Ziyech

Chelsea a décidé de garder pour une saison encore Hakim Ziyech dont le transfert avait animé le mercato estival pendant quelques semaines. De grands clubs comme le Milan AC avaient fait part de leur intention de recruter l’international...

Les stations-service espagnoles feront payer plein pot aux MRE

Les compagnies pétrolières ont demandé au gouvernement espagnol que les touristes étrangers et les véhicules des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba ne bénéficient pas de la réduction du prix de l’essence de 20 centimes le...

Fortes chaleurs au Maroc cette semaine

Plusieurs provinces marocaines seront touchées par la chaleur du lundi 6 septembre jusqu’au vendredi 11 septembre, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

Samira Said dévoile le teaser et la date de sortie de sa nouvelle chanson

Après une longue absence, la chanteuse et compositrice marocaine Samira Saïd fait son come-back avec « Yallah Rouh ». Lundi, elle a dévoilé le teaser et annoncé la date de sortie de cette nouvelle...

Frontières marocaines fermées : la prolongation est injustifiée selon un expert

La décision des autorités de prolonger la fermeture des frontières jusqu’au 31 janvier prochain dérange de plus en plus. A deux semaines de cette échéance, des experts soutiennent que la prolongation de cette mesure serait...

Recherché par Interpol, un Français arrêté à Casablanca

Les services de la police judiciaire de Casablanca ont arrêté Noureddine B., un baron de drogue français d’origine algérienne sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités françaises. Il sera bientôt extradé vers la...

Younès Megri s’en prend à son neveu

Younès Megri reproche à Nasr, fils de son défunt frère Hassan, d’avoir diffusé, « dans une agitation absolue », des propos insensés dans la foulée de l’affaire de la tentative d’expulsion des frères Megri de la maison qu’ils louent dans la Kasbah des Oudayas à...