Se marier à l’étranger : du nouveau pour les Marocains du monde

8 janvier 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, a donné mercredi son aval à la proposition de modification de l’article 15 du nouveau Code de la famille, «  Moudawana  ». La nouvelle disposition permet de simplifier les formalités administratives nécessaires pour contracter un mariage à l’étranger.

Sur proposition du groupe socialiste, une nouvelle clause a été ajoutée à l’article 15 du Code de la famille. Elle stipule que les Marocains ayant conclu un acte de mariage conformément à la législation locale du pays de résidence, ont la possibilité de déposer une copie dudit acte aux services consulaires de leurs lieux de résidence.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice a annoncé que le ministre a fait part de son accord lors d’une réunion, mercredi à la Chambre des Conseillers de la Commission de la justice, la législation et des droits de l’homme.

Le communiqué du ministère souligne que la nouvelle mesure va simplifier et faciliter l’accès de cette frange de la population à leurs droits et aux services nationaux. De son côté, le groupe socialiste avait indiqué que le nouvel amendement vise à instaurer une forme de cohésion et d’harmonie avec les règles constitutionnelles relatives aux Marocains résidant à l’étranger.

Ci-apres le texte intégral de l’article 15 du Code de la famille :

Les Marocains, ayant conclu un acte de mariage conformément à la législation locale du pays de résidence, doivent déposer une copie dudit acte dans un délai de trois mois à compter de la date de sa conclusion aux services consulaires marocains du lieu de cette conclusion.
À défaut de ces services, copie de l’acte de mariage est adressée dans le même délai au ministère chargé des affaires étrangères.
Ce ministère procède à la transmission de ladite copie à l’officier d’état civil et à la section de la justice de la famille du lieu de naissance de chacun des conjoints.
Si les conjoints ou l’un d’eux ne sont pas nés au Maroc, la copie est adressée à la section de la justice de la famille de Rabat et au procureur du Roi près le tribunal de première instance de Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Moudawana (Code de la famille) - Mariage - Ministère de la Justice et des Libertés - Mohamed Benabdelkader - MRE

Aller plus loin

Agadir : un MRE arrêté pour polygamie

Un Marocain résidant en France a été arrêté pour s’être remariée avec une jeune femme demeurant dans la région de Taliouine, sans l’autorisation de son épouse.

La diaspora marocaine se prononce sur la révision du Code de la famille (vidéo)

La ministre déléguée chargée des MRE a présidé, mercredi, à Rabat un débat sur le code de la famille et les difficultés qui empêchent sa mise en œuvre à l’étranger. Les...

La fille de la princesse Lalla Asmaa s’est mariée avec Adil El Hajji

L’acte de mariage de Lalla Nouhaila Bouchentouf, fille de la princesse Lalla Asmaa, avec le jeune Adil El Hajji a été conclu, et ce, avec la bénédiction du roi Mohammed VI....

Un couple de MRE poursuivi pour un mariage forcé à Nîmes

Un Marocain résidant en France et sa compagne comparaissent, à partir de mardi 8 septembre, devant le tribunal correctionnel, pour une affaire de mariage forcé.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Tourisme au Maroc : une baisse de recettes qui inquiète

Alors que les arrivées pourraient atteindre 15,5 millions de voyageurs en 2024, soit un million de plus qu’en 2023, les recettes touristiques devraient poursuivre leur tendance à la baisse notée depuis 8 mois pour s’établir à 100 milliards de dirhams...

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Au Maroc, le mariage des mineurs résiste au temps

Au Maroc, il y a encore du chemin à faire pour en finir avec le mariage des mineurs. Des voix s’élèvent pour appeler à la révision rapide et profonde du Code de la famille.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Accord fiscal Maroc-OCDE : Le gouvernement rassure les MRE

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Baïtas, a voulu rassurer les Marocains résidant à l’étranger (MRE) au sujet de l’échange automatique d’informations financières et fiscales, signé par le royaume avec l’OCDE à Paris le 25 juin 2019.