IPTV : des soucis pour les abonnements au Maroc ?

20 septembre 2019 - 11h00 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Une opération européenne menée par la police italienne a permis de démanteler un vaste réseau d’IP TV. Plus de 200 serveurs illégaux concernant plus de 50 millions d’abonnés au réseau frauduleux dans le monde, ont été fermés par les autorités italiennes. Les Marocains seront sans doute touchés.

Les autorités italiennes ont annoncé que sur les 200 serveurs mis hors ligne, 93 ont été tracés jusqu’aux Pays-Bas, alors que le reste est partagé entre la France et l’Allemagne. Par ailleurs, 150 comptes PayPal utilisés pour différentes transactions frauduleuses en relation avec le réseau "Xtream codes" de streaming ont été bloqués.

Selon Hespress, ce vaste réseau qui a des tentacules dans plusieurs pays du monde opérait via la plateforme, xtreamcodes.com, en proposant à ses abonnés différentes offres d’accès à des chaînes payantes via des codes piratés. Ceux-ci étaient proposés à des prix allant de 15 à 59 euros par mois, selon la nature du "bouquet" choisi.

Mis au point par deux étudiants, le QG de ’’Xtream codes’’ se trouve actuellement en Bulgarie, tandis que les revendeurs des codes et des services du site, éparpillés dans le monde, se retrouvent ainsi dans une impasse du fait que les serveurs de la plateforme ont été désactivés, coupant le pont à une source "ludique" d’argent.

Pour le cas du Maroc, fait observer la même source, les abonnements IP TV sont vendus entre 150 et 600 dirhams sur le marché. Généralement, un "technicien" vient poser un module sur une Smart TV et y installe une application à travers laquelle il insère un code permettant d’accéder à un ensemble de chaînes piratées à l’étranger.

Il a fallu la mobilisation d’une équipe de 100 officiers de la Guardia di Finanza (GdF) pour démanteler ce vaste réseau de pirates. Dès lors, plus de 700.000 utilisateurs du réseau frauduleux ont vu leurs abonnements partir en l’air.

Les autorités italiennes, qui entendent aller jusqu’au bout de cette affaire, ont indiqué qu’elles poursuivraient les abonnés du réseau de façon individuelle, en les sanctionnant de peines de prison et d’amende allant de 2.500 à 25.000 euros, indique la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Médias - Piratage - Internet - Loisirs - IPTV

Aller plus loin

L’IPTV, l’autre nom du tueur des programmes sportifs

Si l’IPTV, ce boitier magique en vogue au Maghreb et en France, procure bonheur à nombre d’amoureux du ballon rond, il fait le malheur des télé-diffuseurs de programmes...

Les Marocains, bientôt privés d’IPTV ?

Les Marocains, friands d’IPTV, pourraient ne pas suivre les matchs de football, notamment les rencontres de Ligue des Champions à cause d’une ordonnance du tribunal judiciaire...

Les Marocains, friands d’IPTV

La télévision sur internet est l’objet de convoitise au Maroc. Nouvelle tendance en vogue, l’IPTV est privilégiée par les télévores dans le Royaume.

Les Marocains privés d’IPTV ?

La Garde des finances, la police douanière et financière italienne, ont réussi à démanteler un réseau d’IPTV, saisi les serveurs de 58 sites de streaming et bloqué 18 fils de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Le Maroc accélère sur la 5G en vue de la coupe du monde 2030

Le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration aura à charge la gestion des télécommunications lors de la coupe du monde 2030. Ainsi en a décidé le Comité marocain d’organisation du tournoi.

Le Maroc fait son entrée dans FIFA 23

Longtemps réclamé par les férus des jeux électroniques, la sélection marocaine débarque enfin dans le jeu électronique EA Sport FIFA 2023.

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Une chaîne marocaine accusée d’offense au roi Mohammed VI

La chaîne de télévision d’information en continu marocaine, Medi 1 TV est sous le feu des critiques des Marocains qui l’accusent d’avoir offensé le roi Mohammed VI.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la rupture du jeûne (iftar). Un comportement perçu comme de la provocation...

Les travaux du câble sous-marin « Medusa » traversant le Maroc, bientôt lancés

La construction de « Medusa », le câble sous-marin devant relier l’Afrique du Nord au sud de l’Europe en passant par le Maroc, va bientôt démarrer. Il vise à favoriser la connectivité dans la région.