Recherche

Achoura : attention aux pétards !

© Copyright : DR

6 septembre 2019 - 05h40 - Société

Depuis quelques jours, des enfants se livrent à coeur joie à faire exploser des pétards, à l’occasion de la célébration de l’Achoura prévue pour le 10 septembre. Il convient que les parents définissent les priorités en matière de jouets à acheter aux enfants, en excluant notamment ceux susceptibles de causer des accidents aux plus petits.

Il n’y a pas de jour où l’on n’entende des détonations assourdissantes, des pétards et des feux d’artifice que les enfants et les adolescents achètent et s’amusent à lancer, déplore Challenge qui relève par ailleurs que les dangers que ces produits représentent pour eux-mêmes et pour leur environnement sont totalement ignorés par ces enfants.

Selon le média, une analyse des risques, réalisée par la Commission américaine pour la Sécurité des produits de consommation (CPCS) a montré que 144.240 interventions d’urgence d’hôpitaux ont traité des blessures liées aux jouets en 2002, dont 92,5% étaient d’origine mécanique, 1% chimique et moins d’1% d’origine électrique. En outre, selon cette conclusion, 6,4% des incendies sont indéterminés.

La même source ajoute que la recherche a confirmé que 64% des personnes hospitalisées étaient des enfants de moins de cinq ans, 22%, ceux de 5 à 9 ans, 8%, des enfants de 10 à 14 ans et, 24%, d’autres de 15 ans et plus.

La recrudescence du phénomène inquiète d’autant plus que depuis une quinzaine d’années, les pouvoirs publics ont entrepris de mener une répression contre l’importation et la vente de ces matières explosives sur le territoire marocain.

Cependant, fait observer la même source, l’existence de failles dans les centres de contrôle des frontières rend difficile la lutte contre ces pétards qui sont "généralement importés de la Chine et distribués en grande partie à Derb Omar à Casablanca".

Pourtant, il existe une mesure juridique en la matière, notamment, "la loi n° 22.16 portant sur les substances explosives à usage civil, météores artificiels et équipements de loisirs contenant des matériaux pyrotechniques". Elle prévoit "une peine d’emprisonnement de 2 à 5 ans, en plus d’une amende oscillant entre 50.000 DH et 500.000 DH, contre toute personne en possession illégale de matériaux explosifs".

Cependant, cette peine qui doit s’appliquer aussi bien aux importateurs qu’aux fabricants illégaux de ces matériaux pyrotechniques n’est pas pour autant mise en application.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact